Ghellab chef de file de la délégation marocaine

Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, conduira la délégation marocaine aux travaux du 18ème congrès de l’union interparlementaire arabe (UIPA) qui auront lieu ce lundi au Koweit avec la participation de 18 présidents de Parlements arabes. La délégation marocaine comprend également Abdessalam Balaji et abdessamad Idrissi, du groupe du parti Justice et développement, Adil Benhamza (groupe istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme) et Mohamed Al Aaraj (le groupe haraki).
Organisé sous le signe «la solidarité entre les parlementaires arabes», ce congrès de deux jours examinera plusieurs questions en relations avec la situation actuelle dans le monde arabe, le Printemps arabe et le problème du chômage dans les pays arabes ainsi que le rôle des parlementaires dans l’élaboration des lois susceptibles de créer des postes d’emploi pour atténuer, indique l’UIPA.
Les participants examineront aussi les rapports relatifs aux activités du président de l’Union et des commissions exécutives depuis le dernier congrès tenu au Qatar, ainsi que le rapport du secrétaire général sur les activités de l’Union. La commission exécutive discutera des sujets à l’ordre du jour du congrès et des amendements à introduire sur la charte de l’Union et ces règlements ainsi que les activités de l’Institut arabe de formation parlementaire, les études législatives et le projet de convention de coopération et de coordination entre l’UIPA et les organisations régionales et internationales.
Par ailleurs, les commissions des affaires politiques et des relations parlementaires, financières, économiques, de la femme et de l’enfance tiendront des séances de travail pour discuter des sujets organisationnels relevant de leur compétence. L’UIPA est une organisation parlementaire arabe composée de groupes parlementaires représentant les Parlements et Assemblées arabes.
Elle a été créée en juin 1974 suite au climat de solidarité et d’action arabe commune qu’a connu la Nation arabe, ce qui a favorisé une ambiance propice à l’accroissement de la coopération arabe par le biais des institutions politiques, syndicales et professionnelles panarabes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *