Hakkaoui : Le centre pour femmes en situation difficile de Casablanca favorisera l’accès de cette catégorie au marché du travail

Hakkaoui :  Le centre pour femmes en situation difficile de Casablanca favorisera l’accès de cette catégorie au marché du travail

Le centre pour femmes en situation difficile, inauguré par SM le Roi Mohammed VI, vendredi à Casablanca, permettra aux femmes bénéficiaires d’acquérir des aptitudes professionnelles qui leur permettront d’accéder au marché du travail, de préserver leur dignité et de mener une vie décente, a souligné la ministre de la Femme, de la famille, de la solidarité et du développement social, Bassima Hakkaoui.
Ce projet intégré réalisé dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) permettra aux femmes en situation difficile de surmonter leurs problèmes sociaux, a-t-elle ajouté dans une déclaration à la MAP, relevant que cette nouvelle structure sociale leur permettra également de garantir leur indépendance.
Elle a fait savoir, en outre, que ce centre est le fruit d’un partenariat réussi entre son département, qui participe à ce projet à travers la supervision générale et son expertise en la matière, et les acteurs de la société civile, représentés par l’Association « Madinati ».
Cette nouvelle infrastructure sociale, a poursuivi Mme Hakkaoui, fournira une expertise de valeur aux femmes qui vivaient dans une situation précaire et les aidera à ne plus retomber dans des pratiques rejetées par la société.
Le centre pour femmes en situation difficile de Casablanca contribuera à l’effort de lutte contre plusieurs difficultés d’ordre social dont souffrent les femmes des régions ciblées, a-t-elle conclu.
Sis au niveau de l’arrondissement d’Anfa, ce nouveau centre permettra d’apporter l’assistance juridique et l’orientation nécessaires aux femmes en détresse, de renforcer leurs capacités, de les sensibiliser et de les prendre en charge dans les meilleures conditions.
Les femmes bénéficiaires pourront aussi y bénéficier d’une formation dans des métiers (restauration, femmes de chambre, accompagnatrices des personnes âgées, coiffure, esthétique) qui leurs assureront une certaine indépendance économique et sociale.
Bénéficiant à près de 180 femmes, ce nouvel espace comprend des salles de formation dédiées aux femmes bénéficiaires et à leurs enfants, un espace de jeux, une salle polyvalente, une infirmerie et une salle d’écoute.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *