Hausse des salaires des ministres : Le démenti du gouvernement

Hausse des salaires des ministres :  Le démenti du gouvernement

Aucun projet de décret concernant les rémunérations, selon le ministère chargé de la fonction publique

Le démenti gouvernemental n’a pas trop tardé concernant la hausse des salaires des ministres et des secrétaires généraux. C’est le ministère chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique qui a démenti les informations concernant un certain nombre de projets de décrets préparés secrètement par le ministère et soumis au Conseil du gouvernement pour approbation tout en réaffirmant son engagement à élaborer et mettre en œuvre les projets et les mesures de réformes en toute transparence et ce dans le cadre de la coordination gouvernementale et en concertation avec les partenaires sociaux. Ainsi, le ministère a nié catégoriquement ces rumeurs qui constituent «des informations erronées», précisant que ces allégations prétendent, en se basant sur des sources anonymes (…), que «les décrets en question visent à accorder aux ministres la liberté de nommer les secrétaires généraux et les directeurs centraux et à permettre aux ministres et aux hauts fonctionnaires de l’administration de s’enrichir».

Selon le ministère toujours, «il n’existe aucun projet de décret concernant les rémunérations des ministres et des secrétaires généraux et que le concours de nominations aux postes de la haute fonction n’a pas été annulé, que ce soit au niveau du cabinet du ministre ou du chef de gouvernement ou encore au Secrétariat général du gouvernement».

La même source a fait savoir que le ministère dispose uniquement des recommandations émises par le Forum national pour la restructuration de la haute fonction publique, tenu le 27 février dernier à Skhirat, et qui concernent les domaines d’accès aux hautes fonctions, la professionnalisation de ces postes et les programmes contractuels. «Aucune de ces 45 recommandations ne contient un signe implicite ou explicite de l’annulation de la procédure de candidature et de compétition sur les postes de la haute fonction ou un signe concernant l’augmentation des salaires et des indemnisations», précisent les responsables.

Et de poursuivre : «Dans le but d’approfondir la concertation et d’assurer un engagement optimal pour la mise en œuvre de la réforme, les recommandations de ce forum seront soumises à l’attention du Conseil supérieur de la fonction publique lors de sa prochaine session, eu égard à ses attributions consultatives qui permettent aux fonctionnaires d’exercer leur droit de prendre connaissance de l’ensemble des projets de lois et des décrets que le gouvernement proposera dans le cadre de la réforme du système de la fonction publique».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *