HCP : la vie moins chère en juillet

HCP : la vie moins chère en juillet

Un mois de juillet relativement moins cher, mais qui cache mal la tendance à la hausse du coût de la vie. En effet, au terme du mois de juillet 2006, l’indice du coût de la vie (ICV) a enregistré une régression de 0,6% par rapport au mois précédent. Cette régression est due à la baisse des prix des produits alimentaires à hauteur de 1,8% et à la hausse de ceux des produits non alimentaires à hauteur de 0,3%.
Les indices mensuels par ville ont connu, au cours du mois de juillet, des variations allant d’une baisse de 1,1% à une faible hausse de 0,2%. Pour ce qui est du comparatif par villes, les variations en baisse les plus importantes de l’ICV de ce mois de juillet ont été enregistrées à Laâyoune (-1,1%), Fès (-1%) et Marrakech (-0,9%). En bas du tableau viennent Tanger, Meknès (-0,3%) et Kénitra 
(-0,2%). Une faible variation à la hausse a été enregistrée à Oujda (+0,2%).
Comparé à son niveau au même mois de l’année précédente, l’indice du coût de la vie du mois de juillet 2006 aura augmenté de 3,2% contre 0,5% au cours du même mois une année auparavant.
Quant à l’indice moyen du coût de la vie au cours des sept premiers mois de l’année 2006, il a progressé de 2,9% par rapport à son niveau de la même période de l’année précédente. Les taux d’accroissement les plus importants ont été enregistrés à Fès (+3,5%), Agadir (+3,4%), Marrakech (+3,1%), Casablanca, Oujda et Tanger (+3%) ; les moins importants concernent Laâyoune (+1,7%), Tétouan (+2,4%) et Meknès (+2,5%)
L’évolution des variations inter-annuelles, établies par le Haut commissariat au Plan pour la période 2002-2006 et concernant le mois de juillet font état d’une variation en hausse de 1,2 point.
Concernant l’évolution par groupes de produits, les indices moyens pour les sept premiers mois de l’année font état d’une variation en hausse plus forte pour les produits alimentaires (3,3%). Dans la catégorie des produits non alimentaires, la plus forte variation concerne la rubrique «Transport et communication» (10,6%) et la plus faible les «soins médicaux» (+0,8%). Entre ces deux bornes viennent s’inscrire les «autres biens et services» (2,3%), les «équipements ménagers» (2,1%), les «loisirs et la culture» (1,2%), «l’habillement»(1,1%) et enfin «l’habitation» (0,9%). La variation de l’indice mensuel entre juin et juillet 2006 se traduit toutefois par une baisse (-1,8%) pour les produits alimentaires et une très légère hausse (+0,3%) pour les produits non alimentaires.
Globalement, la tendance à la hausse du coût de la vie au Maroc se confirme. Ahmed Lahlimi Alami, patron du HCP, souligne que cette tendance est due principalement à la hausse considérable des produits alimentaires. À cela vient s’ajouter la flambée préoccupante du prix du carburant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *