Hollande veut développer une «Méditerranée des projets» avec le concours de Sijilmassi

Hollande veut développer une «Méditerranée des projets» avec le concours de Sijilmassi

Le président français François Hollande a plaidé lundi à Paris, en présence du secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), le diplomate marocain Fathallah Sijilmassi, pour le développement d’une «Méditerranée de projets», et pour que «les compétences du secrétariat» général de cette organisation, basé à Barcelone «soient mieux utilisées». «Ma priorité, c’est de développer ce que j’appelle une «Méditerranée de projets», c’est à cette fin que j’ai demandé au gouvernement de nommer un délégué interministériel à la Méditerranée», a affirmé le chef d’état français dans son discours inaugural de la conférence annuelle des ambassadeurs de France à l’Elysée, à laquelle M. Sijilmassi assistait en tant qu’’invité spécial. Pour M. Hollande, les compétences du secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée doivent être «mieux utilisées, avec l’engagement» de l’Union européenne, qui co-préside l’UpM, et «particulièrement de la Commission». Dans ce discours définissant la politique étrangère du nouveau président français, il a également souligné l’importance du «partenariat de Deauville», un mécanisme financier du G8 qui devrait «permettre d’accompagner au mieux le développement des pays en transition politique» dans le monde arabe, notamment le Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *