Inauguration du nouveau port de pêche d’Agadir

àson arrivée au port d’Agadir, S.M. le Roi a passé en revue un détachement de la Garde royale qui rendait les honneurs avant d’être salué par le ministre de l’Intérieur, El Mostapha Sahel, le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghallab, le ministre des Pêches maritimes, Tayeb Rhafes et d’autres personnalités de différents milieux.
Après avoir suivi des explications sur la consistance du projet du nouveau port, S.M. le Roi a dévoilé la plaque commémorative de l’inauguration de cette grande réalisation. Le projet vise à augmenter la capacité de réception du port, améliorer les conditions d’accueil des bateaux et développer la flottille de pêche et les apports de capture.
Cette nouvelle réalisation vise également l’amélioration de la sécurité des bateaux vis-à-vis des risques d’incendies et de mauvaises conditions de mer, le décongestionnement du port au moment du repos biologique et la protection du complexe portuaire d’Agadir contre les crues de Oued El Ghazoua. Ce projet a nécessité une enveloppe budgétaire de 400 millions de DH: 20 % proviennent du budget de l’Etat et 80 % du Fonds Arabe de Développement Economique et Social (FADES). Les travaux réalisés dans le port ont consisté en la construction de 1225 mètres linéaires (ml) de quais à différentes profondeurs, de 576 ml d’appontements flottants et d’une darse pour portique à sangles à 200 tonnes en plus du prolongement de la digue d’Anza sur 200 ml.
Les travaux ont également concerné la construction des cavaliers de protection des terres pleins et de la digue principale sur 530 ml, le confortement de 800 ml de talus intérieurs et de la digue, de la contre digue de l’ancien port ainsi que la protection intérieure de la digue d’Anza sur 2000 ml et la déviation de l’émissaire des eaux usées de la ville d’Agadir.
Des travaux de dragage, de déroctage et remblais généraux et la construction d’une canalisation de oued El Ghazoua ont été également réalisés dans le cadre de ce projet. Avec ces réalisations, les infrastructures du complexe portuaire d’Agadir contiennent 5570 ml de jetées, 100 hectares de plan d’eau, 110 hectares de terres pleins, 4455 ml de quais d’un tirant d’eau allant de -3,5 à -15 m et 576 ml de quais flottants.
En ce qui concerne les retombées socio-économiques sur la région, ce projet va contribuer à l’aménagement du territoire de la région par le développement de centres socio-économiques autour du port et permettra l’exploitation rationnelle de la flottille de pêche et la valorisation des produits de la pêche, en plus de la création d’emplois et de l’encouragement du tourisme de croisières.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *