Incendie dans la prison de Tanger : Plus de peur que de mal

Incendie dans la prison de Tanger : Plus de peur que de mal

L’incendie déclenché dans le mirador principal de la prison locale de Tanger, dimanche matin, était dû à un court-circuit et n’a pas touché les locaux sensibles, dont le pénitencier, a indiqué la direction de la prison locale de Tanger.

A peine avoir constaté la fumée, la direction de la prison locale a mobilisé son personnel et les équipements disponibles, avant d’alerter la protection civile, précise lundi un communiqué de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

Tous les efforts déployés par le personnel de l’administration et la protection civile ont permis de venir à bout des flammes dans un temps record, a ajouté la même source.

Contrairement aux allégations de certains sites électroniques évoquant une prétendue «confusion du personnel et de la direction, ainsi que des pertes matérielles», la DGAPR assure que l’incendie «n’a causé aucun dégât physique ou matériel et a été combattu d’une manière systématique et organisée».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *