PROMO ALM
PROMO ALM

Israël poursuit ses attaques

La branche armée du mouvement islamiste palestinien au pouvoir Hamas a menacé dimanche de faire "payer cher" à Israël ses opérations militaires meurtrières lancées depuis vendredi contre la bande de Gaza.
"Ces crimes perpétrés contre les Palestiniens ne nous empêcheront pas d’emprunter le chemin de la résistance et du Jihad", ont affirmé les Brigades Ezzedine al-Qassam dans un communiqué parvenu à l’AFP.
"L’ennemi sioniste payera cher et devra s’abreuver jour et nuit à la même coupe amère que notre peuple", ont-elles ajouté.
Quinze Palestiniens ont été tués dans des raids aériens israéliens et des bombardements contre la bande de Gaza depuis vendredi soir notamment en riposte à des tirs palestiniens de roquettes contre Israël.
Le ministre palestinien de l’Intérieur issu du Hamas, Saïd Siam, a averti dans un communiqué les militants de son mouvement d’éviter de se regrouper dans leurs camps d’entraînement "car il est évident qu’ils servent d’objectifs aux forces d’occupation".
Dimanche, Yasser Abou Jarad, un chauffeur de taxi de 29 ans, a été tué et cinq membres des Forces nationales de sécurité ont été blessés par un obus de char israélien tiré contre leur position à Beit Hanoun, au nord de Gaza.
"Nous avons prévenu les civils de ne pas se trouver dans les secteurs à partir desquels sont tirés des roquettes contre notre territoire", a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’armée israélienne.
Ces décès portent à 5.013 le nombre des tués depuis le début de l’Intifada en septembre 2000, en majorité des Palestiniens , selon un décompte de l’AFP.
Après sa victoire aux législatives du 25 janvier, le Hamas a formé le gouvernement et mis fin à la trêve de la violence qu’il observait plus ou moins depuis début 2005, mais n’a pas repris sa campagne d’attaques contre Israël.
La communauté internationale le presse de renoncer à la violence, de reconnaître Israël et les accords passés signés avec lui par les Palestiniens.
Les Etats-Unis et l’Union européenne ont annoncé qu’ils suspendaient ou coupaient leur aide directe à l’Autorité palestinienne.
Israël a de son côté installé une nouvelle batterie d’artillerie face au sud de la bande de Gaza, en sus de celle déjà déployée face au nord de la région, a indiqué une porte-parole de l’armée.
Plus d’une quarantaine de roquettes ont été tirées depuis dimanche dernier contre Israël à partir de ce territoire qu’il a évacué en septembre 2005.
Ces dernières 48 heures, l’artillerie, la marine et l’aviation israéliennes ont tiré en riposte, plus d’un millier d’obus ou missiles.
Par ailleurs, l’armée a indiqué avoir arrêté à l’aube huit Palestiniens en Cisjordanie. Deux autres, blessés vendredi dans une explosion d’origine inconnue et hospitalisés à Hébron, ont aussi été appréhendés, selon une source hospitalière.
De crainte d’attentats, la police israélienne a, de son côté, été placée en état d’alerte avancé, notamment en vue des fêtes de la Pâque juive qui commencent mercredi et s’achèvent le 19 avril.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *