Jerada : Retour au calme et au dialogue

Jerada : Retour au calme et au dialogue

Les représentants d’instances politiques, syndicales et de la société civile de la province de Jerada ont exprimé leur «grande satisfaction» de l’interaction positive des autorités publiques locales et des départements gouvernementaux avec le dossier revendicatif des habitants de la province.

Dans un communiqué conjoint publié à la suite de la rencontre de communication organisée récemment à la préfecture de la province de Jerada, par la wilaya de la région de l’Oriental et les autorités provinciales, pour présenter les mesures prises en réponse aux attentes et aspirations de la population locale, les représentants d’instances politiques, syndicales et de la société civile de la province de Jerada ont salué «l’approche efficace» qui a été adoptée pour remédier à nombre de problèmes que connaît cette province.

Ils se sont ainsi félicités des multiples mesures prises pour satisfaire les revendications urgentes des habitants dans différents domaines, saluant à cet égard la mise en place d’un programme intégré de développement socio-économique de la province, avec un calendrier bien défini, et les engagements pris en vue de trouver de véritables alternatives économiques au profit des habitants, et ce par le biais de l’adoption de projets socio-économiques sur le court et moyen termes, portant sur les secteurs minier, agricole, environnemental, la formation, l’appui aux porteurs de projets ou encore le renforcement des infrastructures à caractère social.

Les signataires du communiqué ont, en outre, appelé à l’accélération de la mise en œuvre des engagements pris en vue d’impulser une dynamique de développement dans la province et assurer une relance économique créatrice d’emploi en faveur de ses habitants. Le communiqué a été signé par les partis de la justice et du développement (PJD), Authenticité et Modernité (PAM), Mouvement populaire (MP), l’Istiqlal (PI), l’Union socialiste des forces populaires (USFP), l’Union constitutionnelle (UC), Progrès et Socialisme (PPS), le Front des Forces Démocratiques (FFD), outre l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) et plusieurs associations de la société civile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *