Kassal et les experts américains

Kassal et les experts américains

Assouplir les procédures pour permettre au plus grand nombre de PME-PMI d’avoir accès à un financement. C’est l’un des principaux objectifs de la Fédération de la PME. Ce mercredi 5 avril, les membres du bureau de la FPME se réuniront avec des experts financiers et banquiers américains à cet effet. Ces derniers ont été désignés par le Premier ministre Driss Jettou pour faire le suivi de l’application de la convention signée le 11 novembre entre la FPME et le GPBM en partenariat avec Bank Al-Maghrib.
Cette charte Banques-PME régira désormais d’une manière formelle les relations entre le système bancaire et financier et les PME-PMI. Quatre volets ont été prévus : l’accès au crédit, la tarification, les garanties et l’assistance-conseil.  Un comité de suivi, se réunissant tous les mois, a par la suite été créé. Fin février, le président de la FPME, Hammad Kassal, s’est rendu aux Etats-Unis où il a eu de nombreuses séances de travail avec des banquiers américains. Mais plusieurs mois après la conclusion de la convention, les objectifs initialement tracés sont loin d’être atteints. Et pour cause, de nombreuses banques sont toujours frileuses quant à la mise en place du dispositif initialement prévu par la convention. En plus de l’assouplissement des procédures d’octroi de financement de la part des institutions financières. Il n’y a que la Banque Populaire, Attijariwafa bank et la BMCE qui sont cités en tant que bons exemples. «Et pourtant, nos demandes sont très simples. Il est prévu par exemple que la banque prévoit un manuel de procédure écrit qui se trouverait dans toutes ses agences en plus de la désignation d’un interlocuteur des PME», explique Hammad Kassal. Lors de la même réunion, il sera également question de l’approbation des nouveaux statuts de la Fédération de la Pme en tant que nouvelle entité séparée de la CGEM. Indépendance qui n’est toujours pas effective d’un point de vue juridique. Les membres du bureau de la Fédération devraient alors décider d’une date pour la tenue d’une assemblée générale extraordinaire afin d’entériner les nouveaux statuts. Dernier point à l’ordre du jour, la clarification d’une position seule et unifiée de la FPME en ce qui concerne la présidence de la CGEM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *