L affaire Aâmara-Jajili reportée

L affaire Aâmara-Jajili reportée

Le tribunal de première instance de Casablanca a décidé lundi le report au 25 février prochain de l’examen de la plainte pour diffamation déposée par le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Aâmara, contre le directeur de l’hebdomadaire arabophone «Al An», Youssef Jajili, poursuivi en état de liberté.
Le tribunal a décidé de ce nouveau report pour donner plus de temps aux deux parties d’envisager la solution à l’amiable de cette affaire, comme l’ont exprimé les avocats des deux parties. Le ministre avait annoncé, dans un communiqué fin juin dernier, sa décision de poursuivre en justice l’hebdomadaire au sujet d’«allégations» publiées dans le 12ème numéro de ce magazine faisant état d’un «dîner fastueux facturé à un million de centimes» que M. Aâmara aurait offert dans une suite présidentielle d’un hôtel au Burkina Faso. La publication, selon le communiqué, a étayé «ses allégations» par de «faux témoignages et une copie de facture falsifiée» et a versé dans «l’amalgame prémédité» en vue de «porter atteinte au Parti de la justice et du développement». Le ministre a décidé d’engager une action en justice contre ledit magazine et «tous ceux qui ont donné de faux témoignages ou sont impliqués de près ou de loin dans cet acte qui vise à attenter à son honneur et sa dignité et à porter préjudice à sa famille et à son parti», selon le communiqué.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *