L appel d André Azoulay au dialogue entre religions et cultures

L appel d André Azoulay au dialogue entre religions et cultures

« Nous sommes certes dans un temps et dans un monde meurtris par la régression idéologique et par les tentations trop souvent tragiques d’un repli identitaire exacerbé par l’instrumentalisation politique de nos religions respectives », a ajouté M. Azoulay en soulignant en contrepoint « la nécessité impérieuse de revisiter l’histoire contemporaine du dialogue inter-religieux et inter-culturel pour prendre la juste mesure du caractère conjoncturel du recul collectif enregistré ces dernières années ».

« J’appartiens à une génération qui, à partir du Maroc, a su mettre nos spiritualités respectives au service de la raison, de la justice et de la dignité reconnue à chacun », a souligné le Conseiller de SM le Roi en suggérant à l’OIF et à l’ISESCO de prendre l’initiative d’un état des lieux scientifique exhaustif et rigoureux pour analyser les raisons qui ont abouti à la régression enregistrée ces dernières années et pour dire à la communauté internationale à qui finalement a profité cette régression.

« Pour se construire différemment et dans une perspective nourrie par la modernité, la diversité et l’altérité, les générations montantes ont besoin d’un discours de vérité qui sera garant de la légitimité et du succès de la reconquête d’un espace international apaisé », a affirmé M. André Azoulay.

« Le volontarisme, la cohérence et la détermination des choix fondamentaux faits par le Maroc sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, pour donner corps et réalité à une société qui vit sa diversité dans la sérénité et son pluralisme dans le consensus national, sont à cet égard un atout majeur pour une communauté des Nations en quête de repère et d’exemplarité dans notre région », a réaffirmé pour conclure le Conseiller de SM le Roi.

Cette conférence internationale, dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par la lecture d’un message royal adressé aux participants, réunit d’éminentes personnalités politiques, religieuses et morales qui analyseront, à la lumière des changements intervenus dans les relations internationales et des transitions politiques en cours, les avancées mais aussi les risques et les contraintes qui se dressent contre le renforcement du dialogue des cultures et des religions.

Les travaux aboutiront à l’élaboration d’un cadre d’action pour renforcer les conditions de réussite d’un tel dialogue, à travers des supports appropriés de l’éducation et de la création culturelle et de la place et du rôle des médias.

Un « Appel de Fès », destiné à l’ensemble des acteurs concernés de la communauté internationale, sera également adopté à cette occasion.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *