L Istiqlal triomphe de nouveau sur le PJD

L Istiqlal triomphe de nouveau sur le PJD

Elles sont passées presque inaperçues mais des élections communales partielles et complémentaires ont bien eu lieu dans la province de Settat. Ces élections ont porté chance au parti de l’Istiqlal. Arrivé premier selon les résultats définitifs du scrutin, l’Istiqlal devance ainsi son rival politique le PJD (Parti de la justice et du développement). Alors que les prochaines élections communales sont annoncées pour 2015, le scrutin de la province de Settat fut comme un premier test pour les partis de la majorité et de l’opposition sur le plan local.

Il faut préciser que ces élections partielles interviennent suite à une décision du ministère de l’intérieur de dissoudre le conseil de la commune de Béni Khalouk dans la circonscription d’El Borrouj en vertu de l’article 25 de la charte communale. Au total, 17 sièges étaient en jeu dans cette commune.

L’Istiqlal a été déclaré vainqueur avec 7 sièges. Il est suivi par le PJD qui en a obtenu cinq. La troisième place est revenue au PAM (Parti authenticité et modernité) avec trois sièges alors que l’USFP (Union socialiste des forces populaires) et le PRE (Parti du renouveau et de l’équité) ont obtenu chacun un seul siège. Par ailleurs, des élections complémentaires ont eu lieu dans la commune de Sidi Aidi toujours dans la province de Settat.

L’Istiqlal a obtenu deux sièges tout comme le RNI (Rassemblement national des indépendants). Le PJD et l’USFP ont obtenu chacun un seul siège. Les résultats de ces élections partielles et complémentaires montrent bien la bonne santé des partis politiques de l’opposition. De leur côté, les partis de la majorité parlementaire semblent rencontrer des difficultés à s’imposer sur le plan local. Seul le PJD parvient encore à tirer son épingle du jeu alors que le PPS (Parti du progrès et du socialisme) ainsi que le Mouvement populaire sont sortis bredouilles de ce scrutin.

A noter que c’est la deuxième fois en l’espace de quelques semaines seulement que le parti de l’Istiqlal devance son ancien allié au gouvernement, le PJD, dans un scrutin. Les deux formations étaient engagées dans une bataille sans merci dans la circonscription de Moulay Yacoub dans le cadre d’une élection parlementaire partielle. C’est finalement le parti de Hamid Chabat qui remporte le siège parlementaire mis en jeu alors que le parti de la lampe se classe deuxième.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *