La CE adopte son programme d’action 2012 en faveur du Maroc d’un montant de 112 millions d’euros

La Commission européenne (CE) a annoncé, lundi, avoir adopté son programme d’action 2012 en faveur du Maroc d’un montant total de 112 millions d’euros.

Ce programme vise à soutenir les efforts de réforme du gouvernement marocain dans deux secteurs à savoir la politique de gestion et de protection de la forêt, et la réforme de la gestion des finances et de l’administration publiques.

A cette occasion, le Commissaire européen à l’Elargissement et à la Politique européenne de voisinage, Stefan Fí¼le, a indiqué que « ces nouvelles allocations reflètent parfaitement les priorités du partenariat entre l’Union européenne (UE) et le Maroc dans la nouvelle politique de voisinage : une action publique plus efficace et accessible pour les citoyens marocains et un développement des régions marocaines avec une utilisation équilibrée des ressources naturelles du pays ».

Le programme d’appui à la politique forestière, d’un montant de 37 millions d’euros, soutiendra les efforts déjà déployés par le Maroc pour lutter contre la dégradation du patrimoine forestier et améliorer les revenus et les conditions de vie des populations riveraines de ces écosystèmes vulnérables.

Il contribuera aussi à améliorer la conservation et le développement du patrimoine forestier existant et favorisera une participation accrue des populations locales aux décisions concernant leur zone d’habitat, en valorisant les produits issus de l’exploitation durable de la forêt.

Pour sa part, le programme « Hakama » (Gouvernance), doté d’un budget de 75 millions d’euros, permettra de poursuivre les efforts entrepris en matière de mobilisation plus efficace et équitable du financement public et de renforcer la performance et la transparence de la gestion de la dépense publique, notamment via la mise en Âœuvre de la Loi Organique des Finances qui devrait être adoptée dans le courant de l’année 2012. Il soutiendra également l’amélioration de la qualité des services publics.

Outre ces 112 millions d’euros, la CE avait annoncé lors du dernier Conseil d’Association Maroc-UE qui s’est tenu en avril dernier au Luxembourg, l’octroi d’une enveloppe supplémentaire de 80 millions d’euros au Maroc en consécration des réformes démocratiques qu’il a entreprises.(MAP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *