La CMR tient son conseil d’administration ce jeudi

La CMR tient son conseil d’administration ce jeudi

Le ministère de l’économie et des finances vient de programmer le conseil d’administration de la Caisse marocaine des retraites pour ce jeudi. Si le CA de la CMR attire autant l’attention depuis quelque temps, c’est que le régime civil de pension de retraites au sein de cette Caisse doit subir une réforme paramétrique qui fait l’objet d’un bras de fer entre le gouvernement et les syndicats les plus représentatifs.

Dans une invitation signée par le ministre de tutelle, Mohamed Boussaid, l’ordre du jour du conseil porte essentiellement sur le plan d’activité de la Caisse au cours de 2015, l’année qui doit connaître théoriquement le démarrage de la réforme paramétrique. Mais le problème, c’est que l’ordre du jour ne fait référence, du moins directement, à aucune mesure de cette réforme.
De quoi mettre Hassan Mardi, un membre du CA de la CMR, hors de lui. «Nous n’avons eu de cesse depuis de longs mois de rappeler que la réforme du régime civil concerne d’abord la CMR. Les mesures de la réforme doivent être donc discutées et décidées préalablement par le conseil d’administration et non pas ailleurs. Or, l’ordre du jour que nous avons reçu ne mentionne pas ce dossier», martèle-t-il. Faux, lui rétorque le directeur général de la Caisse, Mohamed El Alaoui El Abdellaoui. «Selon le statut et les lois régissant la CMR, le conseil d’administration ne peut pas trancher la question de la réforme du régime civil. Le CA peut juste formuler des recommandations sur ce dossier», explique-t-il.

Et de poursuivre : «Le conseil de ce jeudi est un conseil classique qui doit examiner le budget et le plan d’action 2015 de la CMR. Des points qui ont un rapport avec la gestion quotidienne de la Caisse marocaine des retraites». De son côté, l’Exécutif dans une démarche tout à fait compréhensible cherche pour le moment à trouver un terrain d’entente avec les centrales syndicales concernant la réforme paramétrique. D’ailleurs, le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane avait rencontré au début de ce mois les secrétaires généraux des syndicats les plus représentatifs.

Les deux parties doivent se revoir encore même si des divergences concernant l’ordre du jour et l’ordre des priorités persistent encore entre elles. Car les syndicats ont leur propre vision concernant la réforme paramétrique alors que le gouvernement semble pour le moment privilégier les pistes d’un rallongement de l’âge de départ légal à la retraite dans la fonction publique ainsi que la révision du taux de cotisation et des pensions.

Pour sa part, le chef de gouvernement a déjà annoncé que l’année 2015 sera l’année de la réforme du régime civil de la CMR dont les équilibres financiers sont sérieusement menacés. «J’espère que l’année 2015 sera l’année de la réforme. Vous savez que le retard de la mise en œuvre de la réforme représente un coût important. Pour notre part, nous avons déjà formulé des recommandations mais la décision finale revient bien évidemment au gouvernement», conclut El Alaoui El Abdellaoui.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *