La Conférence des amis du peuple syrien ce mercredi à Marrakech

La Conférence des amis du peuple syrien ce mercredi à Marrakech

Le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Youssef Amrani, a affirmé, dimanche à Doha, que la Conférence des amis du peuple syrien, prévue mercredi à Marrakech, ambitionne d’élargir le cercle du soutien au peuple syrien dans son calvaire.
Le ministre, qui a participé, dimanche à Doha, à la réunion de la Commission ministérielle arabe chargée de la crise syrienne, a indiqué à la MAP que cette Conférence «ambitionne de rapprocher les points de vue entre les forces de l’opposition qui sera présente dans la conférence pour préparer la transition démocratique qui l’a qualifiée «d’essentielle». Cette transition démocratique doit respecter deux principes fondamentaux, à savoir la préservation de l’intégrité territoriale de la Syrie et le renforcement de l’entente nationale, telle est la démarche adoptée par le Maroc dans son soutien au peuple syrien, a-t-il dit. Le ministre a exprimé son souhait que les discussions en cours à Genève entre les Etats-Unis et la Russie sur le dossier syrien aboutiront à des résultats positifs ouvrant une voie pour la résolution de cette crise. M. Amrani a affirmé la détermination du Royaume, qui assure actuellement la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, à adhérer à ce processus pour mettre fin à l’effusion de sang en Syrie et faciliter la transition démocratique vu que «la situation actuelle est devenue totalement inacceptable». Concernant l’aspect humanitaire, le ministre a affirmé que le Maroc a adhéré à cet aspect à travers le déploiement d’un hôpital de campagne au camp Zaatari en Jordanie en faveur des réfugiés syriens sur hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, mettant en avant que la dimension humanitaire a toujours été la principale raison de l’action diplomatique marocaine dans les zones de conflits à travers le monde. Il a, en outre, souligné que le Maroc opte toujours pour le règlement pacifique des conflits à travers des solutions consensuelles dans le cadre de l’ONU, notant que le Royaume demeure mobilisé en faveur du règlement de la crise syrienne eu égard à l’importance de la stabilité de toute la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *