La course au secrétariat général a commencé

La course au secrétariat général a commencé

Les temps sont durs pour l’Union constitutionnelle. Mohamed Abied, secrétaire général du parti était hier injoignable. Une source interne affirme que le numéro un de l’UC a convoqué une réunion d’urgence après le gel des fonctions de son adjoint Abdellah Ferdouas, l’un des hommes forts du parti du cheval ces dernières années. La suspension de ce responsable serait due à des fautes graves dans la gestion du journal et de l’imprimerie de l’UC. Pour les dirigeants du parti, c’est un véritable coup de tonnerre. «Les remarques ne se limitent pas à la gestion du journal. La commission d’enquête, présidée par M. Driss Radi, a reçu des rapports de plusieurs régions accusant M. Ferdaous de soutenir certains candidats dans les dernières élections contre des avantages. Pis encore, il aurait soutenu les candidats d’autres formations politiques au détriment de nos propres candidats», explique Mohamed Alaoui Mhamdi, secrétaire général-adjoint du parti. Pour l’instant, l’UC n’a pas encore communiqué sur la suite qui sera donnée à cette affaire. «Nous avons décidé de créer une commission pour approfondir l’enquête. Pour l’instant, nous ne parlons pas de détournement mais simplement de fautes graves et d’une opacité dans la gestion du journal et de l’imprimerie. Nous avons, d’ailleurs, découvert que M. Ferdaous a créé deux sociétés sans recevoir l’aval des instances décisionnelles du parti», ajoute M. Alaoui Mhamdi. Et de poursuivre : «Nous avons exposé la situation devant le principal concerné qui a donné, devant les membres du bureau politique, sa version des faits qui lui sont imputés. Le bureau a décidé par la suite de geler ses fonctions». Ce scandale éclate alors que le parti prépare son congrès. C’est une véritable course qui est engagée dans les coulisses pour la succession de Mohamed Abied. Ce dernier qui dirige le parti depuis 2001, a annoncé son intention de ne pas briguer un nouveau mandat. L’Union constitutionnelle devait tenir son congrès national en 2011 qui a été finalement reporté. En effet, la tenue du congrès coïncidait avec les préparatifs pour les élections législatifs. «Quatre commissions sectorielles ont été créées pour préparer le prochain congrès. Nous allons commencer tout d’abord par l’organisation du congrès de notre jeunesse partisane ainsi qu’un congrès pour les femmes du parti. Après le renouvellement de ces organisations, la commission nationale se réunira pour fixer la date du congrès national de l’UC», conclut le secrétaire général adjoint.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *