La DGSN dément catégoriquement les allégations sur l’interdiction d’entrée au Maroc d’un avocat espagnol

La DGSN dément catégoriquement les allégations sur l’interdiction d’entrée au Maroc d’un avocat espagnol

L’intéressé est arrivé en personne, lundi, à l’annexe de la Cour d’appel à Salé, où il a rempli toutes les formalités d’usage avant d’entrer à la salle des audiences, précise la DGSN.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti catégoriquement les allégations, publiées dimanche par l’agence de presse espagnole EFE, selon lesquelles la police a interdit l’entrée au Maroc de l’avocat espagnol Serrano Ramirez Francisco José et confisqué son passeport.

Dans le souci d’éclairer l’opinion publique et de démentir ces allégations, la DGSN confirme que cet avocat est entré au Maroc via le port Tanger-Med, dimanche à 21h40, et a déclaré, dans la fiche de voyage mise à la disposition de tous les voyageurs, qu’il se rendait à Rabat, indique la DGSN dans un communiqué parvenu mardi à la MAP.

De même, l’intéressé est arrivé en personne, lundi, à l’annexe de la Cour d’appel à Salé, où il a rempli toutes les formalités d’usage avant d’entrer à la salle des audiences, précise la DGSN. Ainsi, la DGSN affirme que l’avocat espagnol n’a subi aucune mesure de restriction de son déplacement, et n’a non plus été interdit d’entrée au territoire national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *