La Direction régionale des eaux et forêts du Haut Atlas se mobilise

La Direction régionale des eaux et forêts du Haut Atlas se mobilise

Pour prévenir et réduire le nombre de départs de feu et de superficies incendiées

La Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification du Haut Atlas à Marrakech (DREFLCD du HA) a mobilisé ses moyens matériels et humains, à l’occasion du lancement de la campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêts, pour une organisation optimale durant la saison estivale, qualifiée de «période à haut risque», dans l’objectif de prévenir et réduire le nombre de départs de feu et de superficies incendiées.

Selon un communiqué de la direction, les peuplements résineux très vulnérables qui font la spécificité de la zone sont extrêmement inflammables en présence de facteurs déclenchant notamment les hautes températures, la faible humidité atmosphérique favorisant la dissémination rapide du feu, outre la sécheresse et les vents à fort pouvoir desséchant, sans oublier la strate herbacée sèche qui augmente le facteur de risque de départ de feu.

De ce fait, l’intervention de la DREFLCD du HA en matière de prévention et de lutte contre les feux de forêts repose sur une étude précise du milieu et des conditions météorologiques avec l’ajustement continuel des méthodologies d’intervention.

En outre, la direction a mis en œuvre de nouvelles pratiques pour conduire les opérations pour préserver la forêt des feux en se basant sur l’analyse systématique des enseignements des expériences cumulées, en phase avec les défis actuels.

En matière de coordination, des réunions de suivi sont entreprises au niveau des provinces pour la mutualisation des efforts et des moyens des différents acteurs impliqués dans la prévention et la lutte contre les incendies des forêts avec les différents partenaires.

En matière de prévention, la direction mène des campagnes de sensibilisation adressant des messages spécifiques visant les usagers de la forêt à travers des criées au niveau des souks hebdomadaires et les prêches du vendredi, en plus des réunions formelles au niveau local.

La presse écrite, la radio et la télévision sont également des canaux utilisés aussi pour polariser la pensée vers une attitude responsable envers la forêt et éviter les gestes de mise à feu commis par inadvertance au niveau des espaces forestiers.

La direction a également établi un programme de sensibilisation aux risques d’incendies avec ses partenaires (ministère de l’éducation, associations locales, ministère de l’équipement et du transport, délégation de la jeunesse et des sports, autorités locales), vecteur positif pour une dynamique à même d’éveiller la conscience écologique et densifier la réflexion dans ce sens, pour l’adoption de gestes et d’attitude «éco-responsable» vis-à-vis de la forêt et la préserver contre les différents sinistres, notamment le feu.

En application de l’ordre des opérations pour la prévention et la lutte contre les feux de forêts, la direction a procédé à la vérification de l’état de fonctionnement de ses équipements et des infrastructures, notamment les pistes forestières ouvertes sur plus 228,68 km dont 54 km d’entretenues, les 30 points d’eau aménagés, les postes vigies (21) vérifiés, les véhicules de premières interventions (VPI) et autres équipements de lutte ayant fait l’objet de maintenance.

La direction a également saisi ses services pour veiller à la disponibilité et le bon fonctionnement des moyens de communication et de positionnement : GSM, GPS, jumelles et cartes des infrastructures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *