La Fédération ouvre une section dans les provinces du Sud: La FMEJ à l’heure de la régionalisation

La Fédération ouvre une section dans les provinces du Sud: La FMEJ à l’heure de la régionalisation

La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) adhère au chantier de la régionalisation en ouvrant une section régionale consacrée aux provinces du Sud.


La Fédération a tenu, vendredi dernier à Laâyoune, son conseil national considéré comme étant l’instance décisionnelle supérieure après le congrès en présence de 50 éditeurs de journaux et de sites électroniques, dont 20 des provinces du Sud, et qui vient en application de la décision du bureau de la FMEJ, réuni le 28 mars dernier, en appui aux convictions unionistes des éditeurs marocains et constitue une expression de l’adhésion à la mobilisation volontaire et consciencieuse autour de l’unité territoriale.
Parallèlement à ce conseil, il a été procédé à la constitution de la première section régionale de la Fédération au niveau national, dont la présidence a été confiée à Abdelah Jeddad. De même, quatre éditeurs de la région Dakhla-Oued Eddahab, quatre autres de la région Guelmim-Oued Noun, et cinq éditeurs de la région Lâayoune-Sakia El Hamra siègent désormais dans le nouveau bureau exécutif de cette section.

Par l’occasion, il été procédé à l’élection de Amer Mohammed Salem et Mohammed Aglim vice-présidents de la section régionale de la FMEJ dans les provinces du Sud, Haidar Errguibi secrétaire général, Mohamed Salem Echaafi secrétaire général adjoint, Mohamed Ouahi trésorier, Oussama Bakhi vice-trésorier, Ali Bati, Hamid Boufous, Ali Oulhous, Embarek Ouberda, Maa El Ainin Mohamed Salem et Alaa Laasli, conseillers.
Selon M. Jeddad, la nouvelle section régionale de la FMEJ se mobilisera avec l’ensemble des acteurs médiatiques dans les provinces du Sud pour couper l’herbe sous le pied des médias des ennemis de l’unité territoriale du Royaume, qui ne lésinent pas sur les moyens pour nuire au développement remarquable que connaissent ces régions. Et d’ajouter que cette structure  travaillera avec l’ensemble des intervenants dans le domaine médiatique dans les provinces du Sud pour consacrer le droit à l’information et défendre la cause nationale.
Un communiqué rendu public par l’occasion a souligné que cette réunion à Laâyoune vise à renforcer la mobilisation et la solidarité entre les différentes composantes de la société en vue de conforter l’unanimité nationale et raffermir le front intérieur face aux détracteurs de l’unité territoriale du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *