La Fondation Addoha au service des jeunes déscolarisés

La Fondation Addoha a conclu, mardi 21 février 2012, deux nouvelles conventions avec le gouvernement portant sur la création de deux nouveaux centres de formation aux métiers du bâtiment, à Casablanca et Fès. Selon un communiqué de presse, la cérémonie de signature de ces deux conventions a été présidée par Abdelouahed Souhaïl, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, et Anas Sefrioui, président de la Fondation Addoha. Ainsi, ces deux nouveaux centres permettront, d’ici à la fin de l’année 2017, la formation, à titre gratuit, de plus de 3000 jeunes Marocains déscolarisés, âgés de 16 à 25 ans. Dans ce sens, six formations ont été choisies, à savoir la plomberie, le carrelage, l’électricité, le plâtre, la maçonnerie et la peinture. D’une superficie de 2000 m2 chacune, ces deux nouvelles infrastructures destinées à renforcer le dispositif national en «Formation par apprentissage», compteront plusieurs ateliers professionnels ainsi que des salles polyvalentes et des bibliothèques-médiathèques. Les centres de Casablanca et Fès s’ajoutent aux trois centres précédemment initiés par la Fondation Addoha, à Aïn Aouda, Tanger et Marrakech. Les conventions les concernant, rappelons-le, ont été conclues avec le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle en juillet 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *