La Koutla démocratique présente sa plate-forme commune

La Koutla démocratique présente sa plate-forme commune

Contrairement au G8, c’est finalement une plate-forme commune qu’ont présentée les trois composantes de la Koutla. Concomitamment à la tenue à Casablanca de la conférence de presse de l’Alliance pour la démocratie destinée à présenter un programme commun (voir page 6), le PPS, l’Istiqlal et l’USFP ont dévoilé hier, mercredi, au siège du parti de la rose à Rabat, une plate-forme commune intitulée «Un nouveau pacte pour l’avenir». A travers ce document, les partis de la Koutla ont présenté huit engagements envers les citoyens pour les prochaines élections. Le premier se rapporte au passage à la société de la citoyenneté responsable. «La Koutla aspire à ce que les citoyens sentent concrètement le changement apporté à la nouvelle Constitution. Il est question aussi que le citoyen, en tant qu’acteur principal, profite du processus de réforme», souligne le document de la Koutla. «Dans ce cadre, la société de la citoyenneté responsable ne peut être concrétisée qu’à travers la promotion de la démocratie représentative qui redonne confiance aux citoyens», précise-t-on de même source. Le deuxième engagement de la Koutla concerne le parachèvement de la construction de l’Etat démocratique, et ce à travers la consécration de la primauté de la loi et de l’Etat de droit en mettant en application les réformes établies par la nouvelle Constitution. La Koutla aspire, également, à mettre en œuvre une nouvelle génération de réformes. «La réussite du processus de développement dépend de la bonne gouvernance et de la mise en place d’un climat sain qui rompt avec la corruption et le clientélisme», a précisé la Koutla. Les trois partis s’engagent, en outre, à renforcer l’unité nationale à la lumière de la diversité des composantes de l’identité nationale. Pour ce qui est du cinquième engagement, la Koutla aspire à mettre en place un nouveau pacte social qui garantit l’équité et la progression. Les engagements de la Koutla, dans ce sens, se rapportent à la réforme de l’enseignement, de l’habitat et de la santé, la lutte contre la pauvreté, la promotion de l’emploi et la réhabilitation du monde rural. La Koutla s’engage, en outre, à mettre en place une politique économique volontariste, à promouvoir le développement durable et la préservation des ressources naturelles et la promotion du rôle du Maroc dans ses environnements régional, arabe, africain et international. A noter que les interventions des trois dirigeants de la Koutla ont tenu à affirmer que ce bloc, créé en 1992, a toujours un rôle à jouer dans la phase actuelle ainsi que dans le cadre des prochaines échéances du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *