La police casablancaise célèbre le 60ème anniversaire de la création de la DGSN: Un taux de criminalité en baisse de 4%

Au Grand Casablanca, le taux de criminalité s’est vu réduire, durant l’année sécuritaire (étalée entre avril 2015 et avril 2016), de 4%, soit 3.567 affaires de moins par rapport à l’année précédente.

Le chiffre a été révélé, lundi 16 mai, par le préfet par intérim de la préfecture de la sûreté de police à Casablanca lors de la célébration du 60ème anniversaire de la création de la Sûreté nationale. De surcroît, le taux de réprimande générale s’est, selon Abdellah El Ouardi, élevé de 2%. A leur tour, les crimes violents ont également connu une baisse, révélée par l’intervenant, de 7%, soit 1.500 affaires de moins par rapport à l’année précédente.

Ces taux encourageants sont le résultat de la multiplication de campagnes d’assainissement et des opérations de lutte contre le trafic de drogue, notamment les comprimés psychotropes. Dans ce sens, les services de police ont, à travers les quatre coins de la métropole, saisi durant cette année sécuritaire 94.041 comprimés psychotropes. La quantité saisie serait assez énorme par rapport à l’année précédente lors de laquelle il n’a été procédé qu’à la saisie de 32.644 comprimés psychotropes.

Par ailleurs, le travail colossal effectué durant cette année par la police de la capitale économique a, selon M. El Ouardi, permis la réduction du nombre des mis en causes qui faisaient l’objet de notes de recherche. Ce nombre des personnes recherchées arrêtées, pendant l’année en cours, est passé à 5.670 personnes alors qu’il n’était que de 4.477 personnes, enregistrant ainsi une différence de 1.200 personnes entre les deux années.

A propos de l’approche préventive concernant la réprimande des comportements des conducteurs, 311.535 infractions ont été consignées durant l’année sécuritaire en cours, enregistrant, à leur tour, une hausse de 56.608 infractions par rapport à l’année précédente.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *