La RAM lance une nouvelle ligne reliant Casablanca et Tenerife

La RAM lance une nouvelle ligne reliant Casablanca et Tenerife

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a lancé, mardi , une nouvelle ligne reliant Casablanca et Tenerife en trois vols par semaine et au prix promotionnel de 1.795 dirhams aller-retour.

Le ministre délégué chargé des Transports, Mohamed Najib Boulif, a donné le coup d’envoi du premier vol de cette liaison régulière qui sera opérée à raison de trois fréquences par semaine : mardi, jeudi et samedi, précise un communiqué de la RAM. 

Les vols de cette nouvelle route aérienne seront opérés avec des avions ATR72-600 de dernière génération offrant les meilleures conditions de confort, souligne le communiqué. 

Ils sont programmés, en outre, à des horaires adaptés : le départ depuis l’aéroport de Casablanca à 14h20 et depuis l’aéroport Tenerife Norte à 18h00, ajoute la même source. 

Cette ligne permettra aux clients de la RAM de bénéficier d’une meilleure connexion avec le réseau de la compagnie composé de 80 destinations internationales dont 26 en Afrique. 

Le renforcement des liaisons avec les Iles Canaries traduit la volonté de la RAM à répondre à la demande croissante pour des connexions directes entre le Maroc et cette région autonome espagnole qui émane aussi bien des hommes d’affaires que des citoyens des deux pays. 

Cette extension du réseau s’inscrit également dans la stratégie de la compagnie visant à promouvoir le Maroc en tant que destination touristique. Les nouvelles liaisons contribueront ainsi à faciliter le transport des visiteurs en provenance de cette région espagnole qui connaît une affluence remarquable de touristes.

Avec cette route, la RAM renforce sa présence en Espagne puisqu’elle vient d’y ouvrir la troisième ligne en l’espace d’un an, portant à huit le nombre de routes directes qu’elle assure entre le Maroc et l’Espagne.

En renforçant les vols et le trafic entre les deux pays, la compagnie vise à améliorer ses positions sur ce marché pour atteindre un million de passagers à l’horizon 2020 au lieu de plus de 300.000 passagers actuellement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *