La sécurité alimentaire décortiquée par les conseillers

La sécurité alimentaire décortiquée  par les conseillers

La manifestation est organisée en collaboration avec la Ligue des sénats et structures similaires en Afrique et dans le monde arabe

Les organisateurs aspirent à encourager les investissements visant à soutenir et à assurer la durabilité, l’abondance et la qualité de la production alimentaire et à adapter le taux de croissance de la production alimentaire à la croissance démographique mondiale.

La sécurité alimentaire au centre du débat à la Chambre haute marocaine. En effet, la Chambre des conseillers organise, en collaboration avec la Ligue des sénats et structures similaires en Afrique et dans le monde arabe, un colloque international sur le thème «Parlements et questions de sécurité alimentaire». La manifestation qui aura lieu les 31 octobre et 1er novembre à Rabat et placée sous le patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, connaît la participation de présidents et de responsables de Parlements nationaux, d’organisations syndicales, d’organisations régionales, continentales et internationales. Les participants proviennent, en effet, d’Afrique, du monde arabe, d’Amérique latine et de la région euro-méditerranéenne sans oublier les experts de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

«La question de la sécurité alimentaire revêt une grande importance pour le Maroc, qui a été profondément impliqué dans le processus mondial d’activation des mécanismes et des conventions internationaux dans les domaines de la protection de l’environnement, du développement durable et de la sécurité alimentaire, sachant que la sécurité alimentaire et la lutte contre le changement climatique font partie des défis les plus importants pour la communauté internationale d’une manière générale et les pays en voie de développement en particulier», apprend-on auprès des sources au sein de la Chambre des conseillers. Selon les responsables, le but à travers l’organisation de cette manifestation est «d’enrichir le débat et d’élargir les consultations parlementaires sur des questions liées à la sécurité alimentaire afin de formuler des recommandations et des propositions qui ouvriront la voie à une action parlementaire commune aux côtés des gouvernements ainsi que les secteurs concernés et les acteurs engagés».

Les organisateurs aspirent ainsi à encourager les investissements visant à soutenir et à assurer la durabilité, l’abondance et la qualité de la production alimentaire et à adapter le taux de croissance de la production alimentaire à la croissance démographique mondiale. Il s’agit, en outre, d’explorer les pistes susceptibles d’organiser la lutte contre les obstacles entravant la réalisation de croissance suffisante de la production alimentaire, notamment les problématiques liées au changement climatique.

A noter enfin que cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’activation des résultats et des recommandations du Forum économique parlementaire afro-arabe organisé par la Chambre des conseillers les 25 et 26 avril 2018, en particulier en ce qui concerne les efforts déployés pour contribuer aux efforts mondiaux liés à la réalisation des objectifs de développement durable. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde aurait atteint 821 millions, soit une personne sur neuf. Selon la mêmes source, la vaste majorité d’entre eux vit dans des pays en développement (11,9%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *