La ville de Kénitra bientôt dotée d’un schéma directeur d’aménagement urbain

L’agence urbaine de Kénitra a annoncé le lancement, cette année, d’une étude pour la réalisation du schéma directeur d’aménagement urbain de la ville de Kénitra et sa banlieue, dont un appel d’offres a été lancé en décembre dernier.
L’étude, d’un coût de 7,5 millions de dirhams, plus 4 millions pour l’acquisition des photos satellite, des prises de vue aériennes et des plans, couvrira trois communes urbaines et six communes rurales abritant une population de près de 700.000 habitants.
Selon l’agence, cette étude est d’une importance capitale au regard de la pression urbanistique que connait la ville de Kénitra et les régions environnantes, du fait de leur proximité de pôles urbains et économiques importants. La région objet de cette étude occupe également une position stratégique, car située dans un axe stratégique des voies de communication, autoroutes, réseau ferroviaire, ligne chemin de fer de grande vitesse en cours de réalisation, en plus de la concentration de grands projets d’investissements, particulièrement dans la zone économique intégrée située entre Kénitra et Sidi Yahia El Gharb, et les nouveaux pôles urbains en cours de réalisation ou en phase d’étude.
En 2011, l’agence a réalisé les études concernant les différents axes du projet urbain de la ville dans le but de mettre au point une stratégie pour la mise à niveau des quartiers nord-est et sud-est de la ville. Plusieurs ateliers thématiques ont été organisés avec la participation de l’ensemble des partenaires pour réfléchir sur les problématiques du développement durable et les enjeux économiques, sociaux, culturels et environnementaux. Ces ateliers ont permis de dégager un accord sur des projets de développement tangibles.
Parmi les projets de grande envergure retenus, la transformation de l’ancienne zone économique de la ville en une aire culturelle et de loisirs, et l’aménagement de la boucle de l’oued Sebou. A ce sujet, l’agence prépare une étude pour disposer d’une vision globale et intégrée pour le développement de la boucle et de l’espace urbain sur la rive gauche du fleuve. Il s’agit des quartiers premiers noyaux de la ville constitués essentiellement de friches urbaines, de la zone du port, de l’ancienne zone industrielle et des quartiers environnants.
Le projet qui porte sur une superficie de 960 ha, vise, selon l’agence, à réaliser plusieurs objectifs : Ouvrir la boucle de Sebou à l’urbanisation dans le but de promouvoir le tourisme tout en préservant son aspect initial de zone verte, la transformation de la zone du port en pôle de loisirs, et le renforcement et l’amélioration de l’accès à toute la zone en veillant à une meilleure exploitation urbanistique de certains endroits stratégiques dans le respect strict de l’harmonie d’ensemble.
Un autre projet de grande envergure pour la ville concerne le centre commercial de Khabazat, dans l’ancienne médina, qui constitue le cÂœur des activités commerciales de la ville. Ce pôle souffre de plusieurs dysfonctionnements au niveau de l’organisation de l’espace et de l’esthétique. Le besoin s’est fait sentir, indique l’agence, pour entreprendre une opération destinée à promouvoir cet espace de manière à dynamiser les activités commerciales en améliorant l’accès, la circulation et le paysage urbanistique.
Dans cet esprit, l’agence a élaboré un diagnostic spatial détaillé concernant l’aspect circulation, les activités commerciales, l’espace bâti, l’environnement et l’aspect social. Le diagnostic a notamment permis de déterminer les choix d’aménagement qui doivent prendre en compte le renforcement de la compétitivité et de l’attractivité du centre à travers l’organisation de l’utilisation et de l’exploitation de ses composantes spatiales et la promotion de la qualité de l’aspect urbanistique par la qualification du patrimoine architectural et urbanistique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *