Laâyoune: La gestion urbaine en zones désertiques en débat

Laâyoune: La gestion urbaine en zones désertiques en débat

Cette conférence organisée en collaboration avec la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et le conseil communal de Laâyoune a été consacrée notamment au développement durable en zones désertiques et aux enjeux et outils de la gestion urbaine de ces zones.

Plus de 200 participants de différents pays arabes ont assisté à cette conférence dont des élus et parlementaires, des représentants des secteurs public et privé et de l’administration centrale et territoriale. Ils ont eu l’opportunité d’engager la réflexion sur les défis que doivent relever les zones arides et les moyens de soutenir les efforts des collectivités locales et renforcer les capacités des citoyens pour une participation active dans les initiatives et projets de développement socio-économique.

Les participants à cette rencontre ont discuté des défis que représentent ces régions qui requièrent des méthodes scientifiques modernes, tout en prenant en compte les aspirations des populations pour un développement global et durable dans un cadre urbain. Lors de son intervention, Mohamed Hassad, ministre de l’intérieur, a salué le choix de la ville de Laâyoune pour l’organisation de cette importante conférence, soulignant la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure l’ensemble des régions du Maroc et la volonté du Souverain de faire du Royaume une terre de rencontres et de concertation sur les questions qui touchent les citoyens dans le monde arabe. Et d’ajouter que la participation d’une pléiade de responsables gouvernementaux et locaux et d’experts et chercheurs conforte cette volonté d’œuvrer pour l’épanouissement et le développement des villes arabes et la consécration des principes de la bonne gouvernance territoriale.

Le programme de cette conférence comprend des séances consacrées à l’examen de plusieurs thèmes, comme les défis et les problèmes auxquels sont confrontées les zones arides, principales caractéristiques de ces régions, l’usage des moyens scientifiques et les nouvelles technologies dans ce domaine, le citoyen, les communautés locales et le partenariat avec les appareils centraux et les expériences locales, régionales et internationales pour le développement des régions arides.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *