Laâyoune: Les atouts de la région expliqués à une délégation africaine

Laâyoune: Les atouts de la région expliqués  à une délégation africaine

Une délégation africaine représentant le Pan-African Institute for the Development s’est rendue à Laâyoune où elle s’est arrêtée sur la dynamique de développement que connaît la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra dans différents domaines.

Cette délégation s’est entretenue avec les représentants des autorités locales qui lui ont exposé les potentialités de la région et ses infrastructures, ainsi que les opportunités d’investissement qu’elle offre, notamment dans les secteurs de la pêche, du tourisme, de l’enseignement, de la formation professionnelle et de l’habitat social.

La délégation africaine a également tenu une série de rencontres avec les présidents et les membres des conseils élus et les représentants de la société civile outre les membres d’associations des droits de l’Homme. Ainsi les élus locaux ont donné un aperçu historique sur l’évolution de la question de l’intégrité territoriale du Royaume et les efforts constants que le Maroc ne cesse de déployer en vue de trouver un règlement définitif à ce conflit artificiel.

Ils ont à cet égard dénoncé les agissements de l’Algérie et du Polisario visant à faire perdurer ce problème et saper toutes les initiatives visant à clore définitivement ce dossier dans le cadre de la souveraineté marocaine. Après avoir relevé que les dirigeants du Polisario se servent des souffrances des habitants de Tindouf comme fonds de commerce pour s’enrichir à travers notamment le détournement des aides humanitaires adressées aux camps, les élus de Laâyoune ont insisté sur la nécessité d’intervenir en vue de mettre fin au blocus imposé aux séquestrés de Tindouf et à leurs souffrances pour leur permettre de regagner la mère-patrie.

Ces rencontres ont été l’occasion pour les membres de la délégation de prendre connaissance du rôle et des attributions des conseils élus dans le domaine de la gestion de la chose locale et régionale et de s’enquérir des efforts consentis pour multiplier et renforcer les infrastructures de base dans la région, ainsi que des mesures prises par l’Etat pour accélérer le processus de développement local.

Le séjour à Laâyoune a permis aux membres de cet institut de prendre connaissance des progrès réalisés dans les provinces sahariennes sur les plans économique, culturel et social et de conclure des partenariats avec des associations locales œuvrant dans les domaines de l’enfance, de la femme et de la culture.

Les membres de la délégation ont été unanimes à saluer les progrès remarquables accomplis par le Royaume sur les plans politique, socio-économique et financier, exprimant leur disposition commune à renforcer les liens de coopération et de partenariat avec les acteurs associatifs marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *