Laâyoune : Les jeunes encouragés à participer à la vie politique

Laâyoune : Les jeunes encouragés à participer à la vie politique

Les médias et la participation des jeunes à la vie politique ont été au centre du débat lors du 4è Forum national de la presse au Sahara tenu récemment à Laâyoune.

Ce conclave, qui vise la promotion et la consolidation du processus démocratique dans le Royaume, est organisé par le Club du Sahara pour les médias et la communication, en partenariat avec le ministère de la communication et plusieurs acteurs locaux.

Le forum, auquel participe une pléiade de professeurs-chercheurs, journalistes, acteurs dans les domaines des médias, du développement, de la justice, des droits de l’Homme, vise à promouvoir le secteur de la presse et des médias dans les provinces du Sud et à accompagner les mutations structurelles que connaît la gestion des affaires publiques locales et régionales. L’organisation de ce forum intervient conformément aux grandes orientations visant la consolidation du processus démocratique dans le Royaume, en raison du rôle clé que joue le secteur de la presse régionale dans la mise en œuvre de la régionalisation avancée.

Tout au long de trois jours, le forum a mis en lumière les modalités susceptibles d’encourager les jeunes à s’engager dans le débat politique et social, et élargir leurs opportunités d’accès à l’information et à la gestion de la chose locale.

Les participants à ce colloque ont mis l’accent sur l’impératif d’investir les nouveaux médias pour toucher le plus grand nombre de jeunes. Selon eux, il ne s’agit pas d’un luxe, mais d’une nécessité impérieuse dictée par le progrès technologique qui a participé à l’essor de la presse électronique aux dépens des médias traditionnels.

Et d’ajouter que de plus en plus de partis et d’administrations commencent à prendre conscience de cette nouvelle donne et à utiliser les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter, pour communiquer avec les jeunes. L’Internet et les médias numériques sont devenus un moyen incontournable pour toucher les jeunes et les impliquer dans la vie politique.

Les intervenants lors de cet évènement se sont arrêtés sur la nécessité pour les partis politiques d’aller à la rencontre des jeunes, ouvrir des canaux de communication avec eux au-delà des médias traditionnels et favoriser la démocratie interne en facilitant l’accès de ces jeunes aux postes de décision.

La cérémonie de clôture de cette rencontre s’est déroulée en présence, notamment, du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Yahdih Bouchaâb.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *