Laâyoune : Une université saisonnière pour ancrer le respect des droits de l’Homme

Laâyoune : Une université saisonnière pour ancrer  le respect des droits de l’Homme

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la diplomatie universitaire pour la défense de la première cause nationale, sur la base des engagements du Maroc en matière des droits de l’Homme.

La ville de Laâyoune a abrité, jeudi et vendredi, la première édition de l’université saisonnière des droits de l’Homme, sous le thème «Les techniques de plaidoyer en faveur de la marocanité du Sahara à la lumière des conventions internationales des droits de l’Homme».

Initiée par l’Université Mohammed V, la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d’Agdal-Rabat, la Commission régionale des droits de l’Homme de Laâyoune-Smara et le Conseil régional, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la diplomatie universitaire pour la défense de la première cause nationale, sur la base des engagements du Maroc en matière des droits de l’Homme, tels que stipulés dans la Constitution de 2011.

L’Université saisonnière des droits de l’Homme vient en commémoration du 60ème anniversaire de l’Université Mohammed V et du 68ème anniversaire de la Déclaration mondiale des droits de l’Homme, ainsi qu’en concrétisation des dispositions de la Déclaration de Laâyoune qui avait jeté les bases de la création de cette université saisonnière des droits de l’Homme. Elle a connu la participation d’une pléiade d’experts et d’universitaires qui ont planché sur la formation des jeunes et des acteurs locaux, en les initiant aux techniques du plaidoyer, conformément aux principes, aux règles, aux fondements et aux mécanismes internationaux des droits de l’Homme.

Le programme de cette rencontre comprend cinq ateliers axés respectivement sur «Le plaidoyer en faveur de la cause du Sahara marocain à la lumière des développements survenus sur les scènes nationale, régionale et internationale», «La défense de la marocanité du Sahara dans le contexte du nouveau modèle de développement des provinces du Sud», «Le plaidoyer au service de la cause nationale dans la droite ligne des engagements du Maroc dans le domaine des droits de l’Homme», «L’évolution du dossier du Sahara marocain à la lumière des résolutions du Conseil de sécurité», et «Les techniques modernes de négociations autour de la question du Sahara marocain sur la base du projet d’autonomie».

Cette édition s’est également fixé pour objectif la formation des organismes de la société civile et des étudiants originaires des provinces du Sud sur les techniques de plaidoyer pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, sur la base des principes du droit international des droits de l’Homme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *