L’administration pénitentiaire dément le rasage de barbes de détenus

L’administration pénitentiaire dément le rasage de barbes de détenus

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a catégoriquement démenti tout cas présumé de rasage de barbes des détenus de quelque catégorie que ce soit.

En réaction aux «allégations véhiculées par certaines parties prétendument œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme et arguant défendre une catégorie spécifique de détenus, concernant des cas présumés de ‘rasage des barbes de certains pensionnaires’ et ‘d’interdiction de lancer l’appel à la prière (Adan)’», la Délégation a présenté un démenti catégorique dans un communiqué publié lundi 13 juin 2016.

A cette occasion, la DGAPR a réitéré sa «détermination à garantir toutes le conditions idoines permettant aux pensionnaires de pratiquer les rituels religieux en toute liberté, notamment pendant le mois sacré de Ramadan empreint de spiritualité».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *