Laenser satisfait du climat de sécurité au Maroc

Laenser satisfait du climat de sécurité au Maroc

«Sur 158 pays, le Maroc a été classé au 54ème rang mondial pour l’indice de paix et de sécurité». C’est ce qu’a affirmé, mercredi, le ministre de l’intérieur Mohand Laenser, jugeant cette place «très confortable». Le Maroc a pu gagner ainsi deux places par rapport à son dernier classement en 2011, grâce à divers facteurs. Dans ce sens, M. Laenser a souligné d’abord que le climat de sécurité au Maroc, durant l’année en cours, «est caractérisé par la stabilité et la tendance vers le renforcement croissant du sentiment de sécurité». Abordant la lutte contre la criminalité, le ministre a souligné que les services de son département intensifient les efforts, particulièrement dans la lutte contre le crime transfrontalier. Ces efforts ont été couronnés par des résultats sans précédent, a-t-il dit, faisant savoir que les services concernés ont traité 290.000 affaires, soit une hausse de 12% en comparaison avec la même période de l’année 2011.
Les services territoriaux ont de même réussi à mettre en échec 15.000 tentatives d’immigration clandestine et à démanteler 35 réseaux opérant dans ce domaine, a précisé M. Laenser.
Depuis le début de l’année en cours, et jusqu’au 29 juillet dernier, le ministère a répertorié quelque 12.000 mouvements de protestation, auxquels ont pris part plus de 650.000 personnes, a indiqué le ministre, soulignant que les autorités territoriales et locales prennent les mesures qui s’imposent en vue d’assurer, à la fois, la sécurité des citoyens et leur droit de manifester.
Enfin, le ministre a rappelé les mesures adoptées par le ministère pour le renforcement de la sécurité. Il s’agit, entre autres, de la création de régions et d’arrondissements de la sûreté, le redéploiement d’éléments de sécurité au niveau central et dans les services extérieurs, la mise à la disposition des éléments de la sûreté de procédés de travail adéquats, le développement du sens de la sécurité chez les éléments de la sûreté à travers des programmes de formation et de formation continue et enfin la consolidation de la coopération internationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *