L’Agence Bait Mal Al Qods prévoit pour 2012 des projets de plus de 23 millions de dollars

L’Agence Bait Mal Al Qods Acharif a programmé, pour l’année 2012, des projets dotés de plus de 23 millions de dollars dans plusieurs domaines sociaux, a annoncé, vendredi à Rabat, le directeur de la communication et des affaires générales de l’Agence, Mohamed Salem Echarkaoui. Ces projets concernent, par ordre de priorité, le domaine de la santé qui s’adjuge 32 % du financement, l’acquisition du foncier (26 %), les activités culturelles et sportives (23%), et l’éducation (19 %), a-t-il précisé, lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’Agence à Rabat, pour faire le point sur la situation dans la Ville Sainte et les efforts de l’Agence en matière de soutien à sa population. Il a expliqué que la mise en place du projet de la Kafala des orphelins maqdessis se poursuivra en 2012, à travers, notamment, le soutien à la scolarisation de 500 enfants et la remise d’une aide alimentaire à leurs familles. Pour sa part, le directeur général adjoint de l’Agence, Reda Atta Abbasar, a fait observer que, faute de moyens, des projets figurant dans le programme de l’année 2011, d’une valeur de 23 millions de dollars, ont été reportés à 2012. Il a noté que la réalisation des objectifs tracés par le plan d’action de l’Agence, sur la période 2006-2014, est tributaire de la mise en œuvre des recommandations de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et de la Ligue arabe en la matière et de la mobilisation des ressources financières nécessaires. Le manque de financement constitue un sérieux obstacle devant les efforts de l’Agence visant à répondre aux besoins croissants des habitants d’Al Qods, notamment en matière d’éducation, de santé et de soutien aux femmes, jeunes, enfants, personnes âgées et personnes handicapées, a-t-il relevé. Avec 80 % de contribution au budget de l’Agence Bait Mal Al Qods Acharif, le Maroc reste le principal bailleur de fonds, a souligné M. Abbas, qui a appelé à plus de mobilisation au niveau arabe pour réunir les fonds nécessaires au financement des projets de développement programmés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *