L’Agence Bayt Mal Al-Qods s’active pour diversifier les moyens de financement

L’Agence Bayt Mal Al-Qods s’active pour diversifier les moyens de financement

Plus de 87% des contributions volontaires des Etats membres de l’OCI proviennent du Maroc

Les États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sont appelés à respecter leurs engagements afin de financer les programmes et projets essentiels dans le cadre de son plan quinquennal (2014-2018) de l’Agence Bayt Mal Al Qods et dont le montant avoisine les 30 millions de dollars. C’est ce qu’a  plaidé l’Agence à l’occasion de la tenue à Istanbul du sommet extraordinaire de l’Organisation panislamique. Avec un financement limité au cours des six dernières années, le Maroc est resté le principal contributeur volontaire des Etats membres de l’OCI. La part du Royaume dans l’ensemble des contributions s’élève à 87%.

l’Agence cherche, dans ce sens, à diversifier ses moyens de financement en s’adressant aux organismes, institutions et individus conformément à ses statuts, et ce dans l’objectif de relever le challenge de l’insuffisance de financement. Un manque qui s’est reflété sur le rythme de l’action de l’Agence, ne dépassant pas 2 millions de dollars par an à l’heure actuelle. Cette situation, souligne l’Agence, ne répond point à ses aspirations et la rend incapable de satisfaire les besoins croissants des Meqdissis, dans le cadre de son plan quinquennal (2014-2018). L’Agence Bayt Mal Al Qods rappelle par ailleurs avoir engagé, entre 2006 et 2017, plus de 38 millions de dollars.

Ce montant concerne plusieurs secteurs dont la construction, la santé et l’éducation (bourses, réhabilitation des écoles), la jeunesse et l’enfance (colonies de vacances d’été),  l’assistance sociale avec le programme des orphelins meqdissis comprenant 500 orphelins, et le programme de vie décente à travers lequel l’Institution distribue 20.000 pains par jour. A ces secteurs s’ajoutent également la culture et le patrimoine religieux d’Al Qods.  Notons qu’en perspective de l’élaboration du nouveau plan quinquennal de l’Agence 2019-2024, Bayt Mal Al-Qods invite les organes de l’OCI à entamer les démarches nécessaire auprès des Etats membres pour mettre en œuvre la recommandation entérinée par la 20ème réunion du Comité à Marrakech.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *