Lancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud: Une visite historique à Laâyoune

Lancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud: Une visite historique à Laâyoune

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a effectué une visite historique à Laâyoune.

Au cours de cette visite qui fera date, le Souverain a présidé la cérémonie de lancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, une vision de développement intégrée, fondée sur une analyse objective de la situation dans ces provinces. Le lancement de cette vision qui a coïncidé avec la célébration du 40ème anniversaire de la Marche Verte permettra de poser les bases fondatrices d’une politique intégrée favorisant le renforcement du rayonnement du Sahara comme centre économique et comme trait d’union entre le Maroc et son prolongement africain. Ce nouveau modèle s’articule autour des principes de participation, d’inclusion, de gouvernance responsable et de durabilité.

L’Etat va mobiliser des investissements de l’ordre de 77 milliards de dirhams pour financer ce modèle qui vise la création de pôles de compétitivité. Sur le plan économique, il est prévu la restructuration du secteur des phosphates à travers le projet «Phosboucraâ de développement industriel», la promotion du secteur agricole et de celui de la pêche maritime et le développement de l’éco-tourisme. Au niveau social, il sera question de la construction du Centre hospitalier universitaire de Laâyoune et d’une Technopole à Foum El Oued, et la promotion de la culture Hassanie afin d’en faire un levier de développement local.

Concernant l’axe de «Durabilité et connectivité», trois principaux objectifs ont été fixés, notamment la protection des richesses hydriques et halieutiques, le développement des énergies renouvelables, la préservation des systèmes naturels et de la diversité, le renforcement de la connexion des provinces du Sud avec les provinces et préfectures du Royaume ainsi qu’avec le reste du monde. Dans les détails, l’Office chérifien des phosphates (OCP) compte procéder à la réalisation d’un nouveau complexe industriel pour la production d’engrais (16,8 MMDH), ainsi que la construction d’une Technopole à Foum El Oued (2 MMDH) qui abritera l’Université multidisciplinaire Mohammed VI de Laâyoune, un lycée d’Excellence et un Centre de qualification des compétences.

De son côté, le secteur privé va participer à ce modèle avec la réalisation de 59 projets dans divers domaines (énergie, immobilier, commerce, services, transport, éducation, santé), permettant la création à terme de 10.300 postes d’emploi. S’agissant des infrastructures, il sera procédé au réaménagement de la route nationale N°1 entre Tiznit et Dakhla (8,5 MMDH). Ce projet, qui bénéficiera aux populations des régions du Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra, et Dakhla-Oued Eddahab, sera réalisé dans un délai de six ans et portera sur près de 1.055 km. Dans le secteur agricole, il sera question de réaliser dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud deux projets structurants qui portent sur la mise en valeur agricole de 1.000 hectares à Boujdour (465 millions DH) et le développement du programme de l’agriculture solidaire dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra (1,1 MMDH).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *