Le CNDH accueille en 2018 la conférence des institutions nationales des droits de l’Homme

Le CNDH accueille en 2018 la conférence des institutions nationales des droits de l’Homme

Le CNDH intègre le sous-comité d’accréditation, un organe stratégique du réseau international des INDH pour un mandat de trois ans, en tant que représentant de l’Afrique.

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a été choisi pour accueillir en 2018 la conférence internationale triennale de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI) qui est organisée par l’institution nationale d’un pays choisi par roulement parmi les groupes régionaux (Afrique, Amérique, Asie et Pacifique et Europe), en consultation avec le président de la GANHRI, ainsi que sous les auspices du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme. Cette décision a été prise dans le cadre de l’Assemblée générale du Réseau des institutions nationales africaines (RINADH) tenue le 7 novembre à Kigali (Rwanda).

A l’issue de cette assemblée générale, les membres du RINADH ont réaffirmé leur confiance au CNDH qui a été reconduit dans ses responsabilités de membre du comité directeur du RINADH aux côtés des INDH du Rwanda (présidente), d’Egypte (vice-présidente), de l’Ouganda, de la Sierra Leone, de la Zambie, du Burundi, du Kenya et du Cameroun.

Par ailleurs, le CNDH a été officiellement élu membre du sous-comité d’accréditation du GANHRI. Le CNDH intègre ainsi le sous-comité d’accréditation, un organe stratégique du réseau international des INDH pour un mandat de trois ans, en tant que représentant de l’Afrique. Le sous-comité d’accréditation a notamment pour missions l’examen des demandes d’accréditation ou de ré-accréditation des INDH, en fonction de leur conformité avec les Principes de Paris régissant les INDH, et de faire des recommandations au Bureau de la GANHRI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *