Le CNDH débat de l’observation neutre et indépendante des élections

Le CNDH débat de l’observation neutre et indépendante des élections

Dans un séminaire organisé avec la Délégation de l’UE au Maroc demain au parlement

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la Délégation de l’Union européenne au Maroc organiseront demain, mardi, à la Chambre des représentants un séminaire international sur l’observation neutre et indépendante des élections.

L’événement qui se prolongera jusqu’à mercredi s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de jumelage, mené en partenariat entre le CNDH, la Délégation de l’Union européenne et les Institutions nationales des droits de l’Homme de France, d’Autriche et des Pays-Bas. Selon les organisateurs, ce séminaire international vise à établir un diagnostic commun et participatif des forces et des faiblesses de l’observation électorale et à élaborer une plate-forme commune de recommandations portant sur le renforcement de l’observation électorale.

La rencontre à laquelle prendront part des acteurs et experts nationaux et internationaux dans le domaine de l’observation électorale ambitionne également de définir, d’une manière participative, les éléments d’une stratégie de plaidoyer en vue de la mise en œuvre des recommandations. Les participants débattront de la thématique sous plusieurs angles, à savoir: «L’état de l’observation électorale au Maroc : forces et faiblesses, Regards et expériences croisés», «Formations: acquis et améliorations nécessaires», «Recommandations pour le renforcement des opérations d’observation électorale, quelles modalités d’action pour la mise en œuvre des recommandations ?», «Vers un plaidoyer commun pour la mise en œuvre des recommandations». La séance d’ouverture du séminaire se déroulera en présence de Driss El Yazami, président du CNDH, Abdelhakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers, Rupert Joy, ambassadeur de l’Union européenne du Maroc, Adele Gambaro, vice-présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, et Jean-Marc Berthon, conseiller de coopération et d’action culturelle, ambassade de France à Rabat.

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *