Le CNDH se penche sur le sida et les droits de l’homme

Dans le cadre du projet «Appui à la protection et à la défense des droits des personnes vivant avec le VIH et des personnes affectées», le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), en collaboration avec le programme national de lutte contre le sida du ministère de la santé, l’Onusida et l’Unesco, organise demain à Rabat une journée de réflexion sur le thème : «Rôle des institutions nationales des droits de l’homme dans la riposte au sida au Maroc». Cette journée a pour objectif d’approfondir la réflexion sur l’approche des droits humains dans le plan stratégique national de lutte contre le sida. Elle vise également à définir le rôle du CNDH dans la promotion des droits des personnes vivant avec le VIH et des personnes affectées et de renforcer le partenariat et l’approche participative avec les différents ministères, institutions et ONG de lutte contre le sida concernés par cette problématique. Les recommandations et les résultats de cette journée de réflexion devront contribuer à l’élaboration d’une proposition de plan d’action du CNDH en matière de droits de l’homme et VIH/Sida.

Céréaliculture :1,3 million de quintaux de semences pour cette campagne
Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a détaillé, samedi à Fès, les mesures prises cette année pour assurer le bon démarrage et le déroulement de la campagne agricole 2011-2012.  S’exprimant lors de la journée de lancement de cette campagne, le ministre a précisé que toutes les dispositions requises ont été prises pour garantir notamment l’approvisionnement des filières de la production végétale en intrants de production et la poursuite de la mise en œuvre des projets décidés dans le cadre du Plan Maroc Vert. C’est ainsi qu’en matière de céréaliculture, pas moins de 1,3 million de quintaux de semences sélectionnées seront mobilisés pour approvisionner la filière. Pour ce qui est des prix de vente, ils devront baisser par rapport à l’année dernière, puisque la subvention qui leur est accordée va connaître une augmentation de 10 dirhams par quintal par rapport à la dernière campagne agricole, a-t-il dit, soulignant que cette opération va coûter quelque 200 millions de dirhams (MDH) cette année contre 170 MDH l’an passé.  Le marché sera également approvisionné en quantités suffisantes d’engrais, dont les prix ne subiront aucun changement par rapport à l’année dernière, a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *