Le commando terroriste démantelé: Le mineur préoccupe les enquêteurs

Le commando terroriste démantelé: Le mineur préoccupe les enquêteurs

Le mineur arrêté recevait, chez ledit groupe, une formation en conduite d’une voiture piégée qui allait servir à un attentat envisagé vendredi dernier

L’appartenance du mineur à la cellule terroriste démantelée, jeudi à El Jadida, incite Abdelhak El Khayam à s’interroger sur l’intérêt de cette adhésion en établissant des rapports avec le système éducatif. «Il est censé être dans les bancs de l’école en train de recevoir une éducation», estime, vendredi à Salé, le directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) en révélant les dessous de ladite cellule.

Tactique conforme à celle de Daech
«Le groupe terroriste de 10 membres a tenté d’œuvrer conformément au plan de Daech qui mobilise des enfants mineurs pour en faire des kamikazes», indique M. El Khayam. Selon le directeur du BCIJ, le mineur arrêté recevait, chez ledit groupe, une formation en conduite d’une voiture piégée qui allait servir à un attentat envisagé vendredi dernier. Par cette opération, la cellule comptait, conformément aux dires de l’intervenant, porter atteinte à des personnalités civiles et militaires, ainsi qu’à des institutions. Outre ledit mineur, le groupe, qualifié par l’intervenant de «commando armé », comprend un citoyen français converti à l’Islam pour les fins de cette opération. L’objectif étant, selon M. El Khayam,  de «créer la psychose».  Et ce n’est pas tout! Le commando armé envisageait également de se diriger vers un camp d’entraînement militaire à Sehb El Harcha sis à environ 20 km de Tan Tan à l’instar de la démarche entreprise par Daech en Syrie et en Irak.

Les saisies

Outre la voiture saisie et dont le propriétaire n’est pas connu, le BCIJ a saisi chez la cellule démantelée des armes acheminées par ses membres depuis la Libye. Entre autres, ces armes sont fabriquées à base de produits biologiques et chimiques nocifs destinés à confectionner des engins explosifs. Le BCIJ a également saisi un fusil à pompe, trois pistolets mitrailleurs, quatre mitrailleuses automatiques et un pistolet semi-automatique, en plus de six bouteilles contenant un mélange de produits explosifs, trois bouteilles contenant des solutions artisanales biologiques nocives, des bombes lacrymogènes et des matériaux utilisés dans la fabrication d’engins explosifs. Un passeport étranger, quatre ordinateurs portables, plusieurs téléphones portables, des uniformes militaires et le croquis d’un missile ont également  été saisis lors des perquisitions.

Quelques chiffres
Les membres du groupe sont âgés entre 16 et 40 ans. Dans l’ensemble, ce sont 30% des membres affiliés aux groupes ayant prêté allégeance à Daech qui ont un niveau scolaire primaire. Par contre, 10% ont un niveau universitaire.

Données préliminaires de l’enquête
Pour l’heure, le mineur est toujours sous interrogatoire. Ce qui a également filtré de l’enquête, c’est que les individus de la cellule ont prêté allégeance au cerveau du groupe appelé L.M., agent immobilier issu de Laâyoune. «Il est possible que ce leader soit en contact avec le Polisario», précise M. El Khayam en avançant que le nom de l’individu qui a introduit les armes en provenance de la Libye est connu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *