Le congrès de l’USFP prévu en juin : Pour la réunification de la gauche

Le congrès de l’USFP prévu en juin : Pour la réunification de la gauche

Le conseil national de l’USFP est prévu le 14 avril. C’est ce qu’avait annoncé le bureau politique du parti lors de sa dernière réunion la semaine dernière.
Deux questions majeures seront à l’ordre du jour de ce rendez-vous tant attendu par les militants. La plus cruciale est celle  du congrès du parti de la rose. La date de son organisation sera décidée lors de ce conseil national du 14 avril. Un congrès qui est  devenu une urgence pour l’USFP, au moment où toutes les grandes formations se sont repositionnées. Ainsi plusieurs membres du parti estiment que ce congrès devrait se tenir avant les Communales. «Probablement en juin ou juillet», avance Abdelhamid Jmahri, membre du bureau politique du parti.. Et d’ajouter : «Notre congrès sera l’occasion de repenser une nouvelle manière d’organisation interne et de faire émerger une nouvelle direction qui ne décevra pas les citoyens, surtout qui pourrait assumer de manière efficace les nouvelles lignes de conduite du parti». Par ailleurs, en attendant ce congrès, et à court terme le conseil national de l’USFP, le débat est vif au sein du parti   et les divergences persistent entre plusieurs courants du parti. Il concerne particulièrement la clarification du positionnement politique du parti à la lumière des  défis que rencontre le pays. Ainsi le deuxième point à l’ordre du jour du conseil national se penchera sur la ligne directrice à tracer et le genre d’opposition que l’USFP adoptera. «Nous ferons aussi le bilan politique du parti depuis 1999 date de sa participation au gouvernement jusqu’à aujourd’hui, son passage à l’opposition dans un  nouveau contexte national marqué  par une nouvelle Constitution qui redéfinit  la relation avec l’Etat et les rapports entre les institutions», a indiqué à ALM M. Jmahri.  Mais la gauche dans tout cela ? Voici le sujet qui ranime toutes les passions au sein du parti de la rose. Dans ce sens plusieurs personnalités du parti appellent à ce que ce congrès soit dédié à la réunification de la gauche. L’appel d’Abdelhamid Jmahri est «Nous ne pouvons faire l’économie de la gauche aujourd’hui, nous ne pouvons faire comme si une gauche tétanisée et timorée est le destin définitif de ce pays. Nous devons réfléchir au-delà des stratégies individuelles et des égoïstes de chacun  et réunir la famille de gauche. Une réunification devenue une nécessité démocratique et une obligation morale vis-à-vis de tout le peuple de gauche». Et de conclure : «les Marocains ont marre que le débat sur les problèmes internes de l’USFP soit la priorité du parti, ce sont les soucis du peuple qui doivent être au centre de la vie du parti».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *