Le dernier amendement du gouvernement Benkirane I

Le dernier amendement du gouvernement Benkirane I

Au moment où la nouvelle équipe ministérielle se constitue, le gouvernement Benkirane a tenu son dernier Conseil. Une réunion qui a abouti à l’adoption d’un nouveau dispositif juridique fixant les jours et les horaires de travail dans les administrations publiques et collectivités locales.

«Les administrations publiques et les collectivités locales en plus des fonctionnaires et agents exerçant dans des établissements de l’éducation et de la formation, peuvent, sur décision du ministre chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration et après consultation du chef de gouvernement, fermer leurs portes pour une durée limitée, de manière exceptionnelle et chaque fois que c’est nécessaire». C’est ce qui ressort de ce nouvel amendement présenté par  Abdelâdim El Guerrouj, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de la fonction publique et la modernisation de l’administration.

Le projet a, donc,  pour objectif de mettre en place un cadre juridique pour une disposition prise par le gouvernement à l’occasion de certaines fêtes religieuses, nationales et autres occasions et ce par voie de communiqués de l’autorité gouvernementale chargée de la fonction publique. En outre, le Conseil de gouvernement a examiné le projet de loi n° 130-12 modifiant et complétant le dahir du 12 chaâbane 340 (11 avril 1922) sur la pêche dans les eaux continentales.

Ce projet présenté par le ministre d’Etat Abdallah Baha, et dont l’adoption se fera lors de la prochaine assemblée du nouveau gouvernement, s’inscrit dans le cadre de la protection des richesses halieutiques à portée économique, écologique et environnementale dont regorgent les fleuves et lacs naturels s’étalant sur 1.500 km avec une superficie de 700 ha en plus de 128 barrages couvrant plus de 120.000 hectares.

Le texte vise également à accompagner l’évolution importante que connaît la pratique de la pêche sportive et commerciale ainsi que l’aquaculture, et ce à travers l’encadrement de pêche dans les eaux continentales avec toutes ses composantes dont les pêches touristique, commerciale, scientifique et sportive, et la définition des conditions et de la procédure d’octroi des autorisations, de création d’unités d’aquaculture et des méthodes de la pratique de l’aquaculture dans les eaux continentales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *