Le gouvernement simplifie la procédure d’équivalence des diplômes

Bonne nouvelle pour les étudiants marocains à l’étranger qui souhaitent rentrer au Maroc pour travailler. Le gouvernement a décidé de simplifier la procédure d’équivalence des diplômes pour accéder à la fonction publique. Désormais, l’équivalence relève exclusivement du ressort du ministère de l’enseignement supérieur. Cette décision a été prise, jeudi 15 mars, lors de la réunion du Conseil de gouvernement. Lors d’un point de presse,  Mustapha El Khalfi, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement,  a souligné que «l’adoption du projet de décret n° 2-12-90 vise à simplifier les procédures d’accès à la fonction publique à travers la suppression de l’intervention de l’autorité gou,vernementale chargée de la fonction publique dans le domaine de l’équivalence des diplômes, surtout que le rôle de l’autorité concernée est demeuré formel et routinier depuis l’introduction de cette procédure en 2004, laquelle avait eu des répercussions négatives sur la rationalisation des ressources et la cadence de l’examen des dossiers». L’adoption du  décret relatif aux diplômes exigés pour l’accès aux différents grades prévus par les statuts constitue un grand pas en avant en  simplifiant l’accès à la fonction publique d’une large frange de jeunes titulaires de diplômes universitaires étrangers. Auparavant, les étudiants diplômés  étaient contraints dans une première étape d’obtenir une équivalence dite scientifique de leurs diplômes par le département de l’enseignement supérieur. Puis dans une seconde étape, ils devaient justifier d’une équivalence administrative du ministère de la modernisation des secteurs publics pour pouvoir participer aux concours et décrocher un poste d’emploi dans la fonction publique.  Cette mesure devrait permettre aux jeunes diplômés de gagner du temps. Obtenir ces deux équivalences relevait du parcours du combattant. La procédure d’équivalence est soumise à une procédure réglementaire lourde. Le traitement d’une demande d’équivalence peut prendre plusieurs mois sans compter les multiples déplacements  au sein de l’administration pour de simples formalités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *