Le Grand Laâyoune se dote de son SDAU

Le Grand Laâyoune se dote  de son SDAU

Un nouveau Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU) du Grand Laâyoune a été présenté lundi par un bureau d’étude marocain, et qui va servir comme document de référence pour les différents intervenants dans toute action future.

Cette étude élaborée suite à un appel d’offres lancé par l’Agence urbaine est le fruit d’une démarche participative ayant permis d’engager et de soutenir une concertation élargie avec l’ensemble des partenaires locaux. Ce document contribuera essentiellement à dresser une image forte, un dessein fonctionnel clair pour l’ensemble du territoire du Grand Laâyoune, ce qui facilitera la convergence des approches sectorielles et constituera une aide conséquente à la prise de décisions stratégiques.

Le Schéma directeur d’aménagement urbain a pour finalité d’identifier les problématiques actuelles et d’établir les choix prospectifs stratégiques de développement et d’aménagement du Grand Laâyoune à long terme (25 ans), en tenant compte de l’équilibre à préserver entre l’extension urbaine, les réseaux de voirie, les activités économiques et l’indispensable sauvegarde des sites de valeur naturelle, historique et patrimoniale.

L’aire de l’étude du SDAU du Grand Laâyoune s’étend sur une superficie d’environ 500 km2. Elle est composée de trois communes ainsi que de la bande littorale relevant de la commune de Daoura et couvre le champ d’influence de Laâyoune, à savoir la ville de Laâyoune et sa zone d’extension vers Daoura, Dcheira et Boukraa, la ville d’El Marsa, et le centre délimité de Foum El Oued et la bande littorale longeant le côté Ouest de la commune Daoura.

Métropole du Sud et socle économique des provinces sahariennes, le Grand Laâyoune rappelle bien les épopées qui ont ponctué la vie urbaine marocaine, un demi-siècle durant. Sa population a enregistré un accroissement démographique important. Le taux d’accroissement annuel moyen de la période 1994-2004 a été de 3% contre 2,1% comme moyenne nationale urbaine.

Ainsi, et en raison des processus de sédentarisation, les ménages ont connu un taux d’accroissement annuel moyen de 3,73%. Le Grand Laâyoune occupe une position centrale dans l’armature urbaine des provinces du Sud et joue un rôle majeur et organisateur des relations socio-économiques et administratives entre les entités urbaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *