Le leadership de SM le Roi Mohammed VI salué au parlement de Westminster

Le leadership de SM le Roi Mohammed VI salué au parlement de Westminster

Plusieurs parlementaires des deux chambres de l’institution législative britannique ont rendu, jeudi, un hommage appuyé à SM le Roi Mohammed VI pour Son leadership et Sa clairvoyance dans la conduite du processus réussi de réformes dans la Royaume.
Ces membres de la chambre des Lords et de la chambre des Communes, qui s’exprimaient dans des déclarations à la MAP à l’issue d’une rencontre avec le ministre du Tourisme Lahcen Haddad en présence de l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Chrifa Lalla Joumala, ont souligné que le Maroc s’est imposé, comme il l’a toujours fait, en tant qu’exception dans une région en proie à l’instabilité.
« L’instabilité qui s’est emparée de certains pays voisins dans le sillage du printemps arabe et les événements qui se déroulent actuellement dans la région du Sahel et en Algérie, témoignent de cette spécificité du Maroc comme havre de paix et de stabilité », a dit Mme Meg Munn, député du parti travailliste (opposition).
Elle a rappelé que « SM le Roi Mohammed VI a répondu avec sagesse et clairvoyance aux attentes de Son peuple, ouvrant la voie au renforcement du processus démocratique dans le Royaume dans un cadre de paix et de stabilité ».
Pour elle, « le Royaume-Uni et le Royaume du Maroc ont plusieurs points communs, en particulier un système monarchique qui représente un bouclier de stabilité, renforcé par le soutien populaire ».
« La légitimité dont jouit la Monarchie au Maroc lui permet de conduire le pays vers davantage de progrès dans un cadre empreint d’une sérénité et d’une stabilité qui fait défaut dans d’autres pays dans la région », a encore dit la députée.
Même son de cloche chez Lord Harrison of Chester, qui a fait savoir que l’expérience démocratique marocaine fera prochainement l’objet d’un débat au parlement de Westminster.
« Cette expérience unique dans la région mérite d’être mise en valeur eu égard à sa portée stratégique », a dit Lord Harrisson, ajoutant que le Maroc reste un pays avec lequel le Royaume-Uni se doit de renforcer les relations de coopération dans tous les domaines.
Pour sa part, Ian Liddell-Grainger, député du parti conservateur qui conduit le gouvernement de coalition britannique, a indiqué que le Royaume-Uni ne ménagera aucun effort pour soutenir la marche démocratique du Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI.
Les deux pays entretiennent des relations politiques très fortes, nourries par des contacts permanents entre Londres et Rabat, a-t-il dit, ajoutant que le Maroc « doit être félicité pour son expérience démocratique réussie ».
Le Royaume se présente comme « une grande success story » dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord, a noté M. Liddell-Grainger, arguant que le peuple marocain « a fait preuve d’une grande maturité, fruit d’une longue et riche histoire, qui lui permet d’envisager avec confiance son avenir ».
De son coté, la Baronne Andrews a souligné que le Maroc peut se prévaloir d’une vision claire de la manière dont il veut concrétiser ses ambitions de développement dans tous les domaines.
Le pays offre « un modèle extraordinaire de paix et de stabilité dans un environnement régional en proie au chaos », a souligné la Baronne Andrews, également Présidente du English Heritage.
Elle s’est dite impressionnée par la façon dont le Royaume gère son processus de changement sous le leadership sage de SM le Roi Mohammed VI.
« La sagesse du Souverain, qui a permis à Son peuple de réussir le processus de réformes, mérite d’être saulée », a-t-elle dit, notant que les touristes britanniques sont encouragés à visiter le Maroc, « un pays pacifique, stable et moderne, situé à moins de trois heures de vol du Royaume-Uni »+.
Sur ce registre, Mme Meg Munn a noté que le Maroc dispose d’énormes atouts pour s’imposer en tant que destination privilégiée pour les touristes britanniques, citant outre la stabilité politique, un héritage culturel et civilisationnel unique, une position géographique stratégique aux portes de l’Europe et des infrastructures et installations touristiques de classe mondiale.
La députée a plaidé, dans ce sens, en faveur de la multiplication des contacts entre le Royaume-Uni et le Maroc dans le but de mieux faire connaitre ces potentialités en Grande-Bretagne, qui demeure un des plus grands pays émetteurs de touristes dans le monde.
Mme Munn s’est félicitée de la volonté affichée par le Maroc d’aller à la conquête de nouveaux pôles britanniques, en particulier dans les villes situées au nord de l’Angleterre.
Pour elle, la multiplication de vols low-cost entre les deux pays ne manquera pas d’aider dans la concrétisation de l’ambition des autorités marocaines d’augmenter les flux touristiques en provenance du Royaume-Uni.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *