Le Maroc à la pointe de la lutte contre la pêche illicite

Le Maroc à la pointe de la lutte contre la pêche illicite

Le Maroc est devenu un exemple en matière de lutte contre la pêche illicite non réglementée et non autorisée. Ainsi, chapeau bas pour le département de la pêche du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime qui s’est vu félicité par l’Union européenne pour son système irréprochable de certification des captures et de processus de contrôle. En effet, dans le cadre de ses actions d’assistance technique aux pays tiers dans l’application du Régime de Certification des captures sous la réglementation CE 1005/2008, la DG Devco de l’UE a mandaté des consultants experts européens pour évaluer au niveau du Maroc «le régime de certification afin d´identifier les faiblesses et lacunes dans la certification des captures et dans le processus de contrôle, et faire des recommandations auprès des autorités pour les aider à améliorer leur système». Les consultants de l’Union européenne ont opéré leur mission auprès de 51 pays exportateurs de produits de la mer vers l’UE dont le Maroc. Dans leurs conclusions, les experts ont noté que le Maroc est placé en tête des pays visités et ont tenu à souligner que «le Maroc a mis en place un système de traçabilité unique et exemplaire» ajoutant que suite à cela aucune recommandation substantielle n’est à formuler. Les experts ont, également, ajouté que le Maroc peut «envisager l’aide de l’UE pour la mise en œuvre, la validation/envoi des certificats de capture par voie électronique si le Maroc veut obtenir l’équivalence pour la certification électronique des captures». Ils ont enfin félicité le Maroc et lui ont recommandé de partager son système et son expertise avec les autres pays. À noter que cette mission s’est déroulée du 10 au 20 septembre, période dans laquelle les experts ont pu visiter les ports d’Agadir et de Laâyoune ainsi que le point de débarquement autorisé de Tifnit sis à une trentaine de Km au sud d’Agadir. Aussi, lors de leur mission, les experts ont pu assister à des opérations de déchargement de la première vente de poisson au niveau des quais et halles/CAPI des ports visités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *