Le Maroc à la tête des pays arabes en termes de démocratie

Le Maroc à la tête des pays arabes en termes de démocratie

Le Maroc est classé à la tête des pays arabes en termes de démocratie, selon le rapport annuel sur la démocratisation dans le monde arabe publié par le Centre Ibn Khaldoun pour les études sur le développement.

Le rapport s’est basé sur dix indicateurs se rapportant aux droits politiques et les libertés civiles, notamment les élections, la séparation des pouvoirs, la lutte contre la corruption, les partis politiques, la société civile, la liberté de manifester et de rassemblement, l’indépendance des médias et les droits des femmes.

Dans ce sens, le Centre relève que le Maroc a enregistré au cours de l’année 2011 des changements politiques majeurs ayant coïncidé avec les événements du Printemps arabe et conduit à la réalisation de vastes réformes politiques, à l’élaboration d’une nouvelle constitution et la tenue d’élections législatives.

Le rapport souligne que les élections législatives de novembre 2011 ont été marquées par une large participation des partis politiques et une forte implication de la femme, avec un nombre de candidates qui est passé de 33 en 1993 à 1624 en 2011.

La même source a ajouté que la société civile au Maroc se trouve dans une situation totalement différente par rapport au reste des pays arabes, sachant que la nouvelle Loi fondamentale a consacré les droits des ONG en leur permettant de jouer leur rôle en termes d’action politique et d’accompagnement des réformes politiques et constitutionnelles enclenchées.

D’après le centre, plusieurs organisations de la société civile ont présenté des propositions à la Commission chargée de la révision la constitution, dont le nouveau texte a été approuvé par référendum et qui a accordé à ces instances le droit de participer à l’élaboration des politiques publiques.

Le rapport appelle le gouvernement à activer les dispositions de la Constitution relatives à la société civile, à la mise en place de programmes et d’un soutien financier visant à améliorer la capacité de ces organisations tout en veillant à consacrer le principe de transparence en matière de gestion des associations.

Le rapport se félicite également des libertés de rassemblement et de manifester, qui ont connu une nette amélioration par rapport aux autres pays arabes, ajoutant que les autorités compétentes répondent favorablement aux demandes formulées pour organiser des manifestations.

Il a souligné que le Maroc figure parmi les rares pays arabes qui respectent le droit de manifester et la liberté d’expression, relevant que la nouvelle Constitution a aussi consacré une place importante aux médias.

Le Centre a également souligné les progrès accomplis par le Royaume dans le domaine des droits des femmes, notamment par la ratification d’un certain nombre de conventions internationales en la matière.

Le rapport qui a mis l’accent sur les indicateurs de la démocratie dans 19 pays arabes, a enregistré une grande volonté de consécration de la démocratie au lendemain des révolutions du printemps arabe malgré les réticences d’un certain nombre de pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *