Le Maroc dispose d un stock de 23,5 Mqx de céréales

Le Maroc dispose d un stock de 23,5 Mqx de céréales

Le stock des quatre céréales principales consommées au Maroc est de l’ordre de 23,5 millions de quintaux à fin août 2013, subissant ainsi une légère baisse de l’ordre de 0,9 million de quintaux. Dans ce sens, à fin août 2013, les importations cumulées de céréales ressortent en nette baisse par rapport à la campagne précédente.
Elles enregistrent 6,7 millions de quintaux, en régression de 2% par rapport au cumul à fin août de la campagne précédente. C’est ce qui ressort du bulletin d’information publié par l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) au titre du mois d’août 2013. La même source fait ressortir que la collecte des céréales par les opérateurs déclarés à l’ONICL à fin août 2013 a atteint une quantité de 17,4 millions de quintaux, répartie entre les commerçants pour 81%, les minoteries à 15% et les coopératives à hauteur de 4%. Selon l’ONICL, cette collecte est constituée à 98,8% de blé tendre.
Par ailleurs, la transformation industrielle des céréales n’a pas réussi à garder le rythme de la campagne précédente.
En effet, depuis le début de la campagne 2013-2014, le volume de transformation industrielle des céréales a atteint environ 17 millions de quintaux marquant une régression de plus 7% par rapport à la même période une année auparavant. Et toujours, en se référant au bulletin d’information de l’ONICL, le blé d’origine de la production locale représente près de 46% du total du blé tendre transformé par la minoterie industrielle à fin août 2013. De même, l’ONICL indique, dans son rapport, que la fabrication des farines subventionnées est faite à hauteur de 78% du blé tendre de la production nationale. Aussi, les farines libres et subventionnées représentent respectivement 54 et 14% des fabrications de la minoterie industrielle. Les semoules industrielles sont fabriquées principalement à partir du blé dur à hauteur de 89% et de l’orge à 11%. D’autre part, dans sa rubrique «Faits saillants», l’ONICL a relevé qu’à fin août 2013, la fabrication des farines subventionnées a utilisé à elle seule 20% des quantités collectées de blé tendre, soit 3,4 millions de quintaux et que la collecte de blé tendre durant le mois d’août 2013 a atteint 1,9 million de quintaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *