Le Maroc recadre la délégation algérienne à l’ONU sur la question du Sahara marocain

Le Maroc recadre la délégation algérienne à l’ONU sur la question du Sahara marocain

En réponse à la référence insidieuse au Sahara marocain par la délégation algérienne durant les débats sur les questions liées à l’information, le représentant du Maroc, Yasser Halfaoui, a mis à nu l’attitude algérienne, en dénonçant l’acharnement de ce pays sur la question du Sahara marocain, qu’elle évoque alors même qu’elle n’est pas à l’ordre du jour des débats.

Suite à la demande algérienne de déterrer un rapport datant de 1975 sur la question du Sahara, le représentant marocain a fait part de la surprise de sa délégation, non seulement par la sélectivité malveillante de l’Algérie, mais également par la nature de la demande, contraire à la pratique et au règlement des Nations unies, rappelant que le contenu des sites onusiens relève exclusivement du Secrétariat des Nations Unies et non de l’Algérie ou tout autre Etat membre.

Le délégué marocain a poursuivi en déclarant que le Maroc aurait pu également demander la publication de documents onusiens reflétant le degré d’implication de l’Algérie dans la question du Sahara, notamment la proposition algérienne de partition du territoire du Sahara marocain faite à l’ancien envoyé personnel James Baker, qui est dûment consignée dans un rapport du Secrétaire général au Conseil de sécurité. «Le Maroc ne s’inscrit pas dans cette logique, et respecte la thématique du débat ainsi que le mandat du département de l’information», a-t-il précisé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *