Le Maroc salue la décision irakienne

Dans un discours prononcé devant la réunion ministérielle annuelle de coordination de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), le ministre des Affaires étrangères a passé en revue la situation dans le monde islamique, dont le conflit du Moyen-Orient, la crise entre l’Irak et les Etats-Unis, ainsi que la reconstruction de l’Afghanistan.
En ce qui concerne les derniers développements dans le dossier de l’Irak, le chef de la diplomatie marocaine a tenu à exprimer la satisfaction du Maroc pour la décision prise par l’Irak d’accepter le retour des inspecteurs en désarmement des Nations Unies sur son territoire. Dans le même contexte, le ministre marocain a tenu à souligner l’espoir du Maroc de voir les efforts se conjuguer en vue de mettre un terme à la détérioration de la situation humanitaire dont souffre le peuple irakien du fait des sanctions économiques qui lui sont imposées depuis plus d’une décennie. La poursuite du dialogue entre Bagdad et la l’Organisation des Nations Unies, affirme M. Benaïssa, reste le seul moyen à même de trouver une solution durable aux questions en suspens. Il a aussi insisté sur la nécessité de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Irak et de ne pas s’immiscer dans ses affaires intérieures, ainsi que la sécurité, l’indépendance et la souveraineté de l’Etat du Koweït.
Pour ce qui est de la question palestinienne, le ministre a exprimé la condamnation de l’agression israélienne contre le peuple palestinien et son autorité légitime dans une violation totale de toutes les conventions et les règles du droit international. La machine de guerre israélienne, affirme le ministre marocain, n’a même pas épargné les lieux saints de l’Islam et du Christianisme. Face à ces agressions, il a exprimé l’inquiétude du Maroc devant l’indifférence de la communauté internationale. Cette insouciance, dit-il, encourage le gouvernement Sharon à continuer de commettre des actes de terrorisme et de violence contre les populations civiles palestiniennes.
Rappelant les efforts de SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, M. Benaïssa a mis en exergue les initiatives du Souverain en faveur de la cause palestinienne.
S.M. le Roi, rappelle le ministre, ne cesse d’entreprendre des contacts avec les parties et les dirigeants influents dans le monde afin de les inciter à faire pression sur Israël et l’amener à mettre un terme à ses agressions et à se plier à la légalité internationale. Ce qui se passe dans les territoires palestiniens et à AL Qods Charif, a dit le ministre, est une affaire qui concerne tous les Musulmans et pas seulement les Palestiniens et les Arabes. Appelant ainsi à la mobilisation de tous les moyens pour soutenir le peuple palestinien et mettre fin à ses souffrances.
S’agissant du Soudan, le chef de la diplomatie marocaine a exprimé l’espoir du Maroc de voir les démarches et les entreprises du gouvernement de Khartoum ainsi que celles des parties arabes et internationales aboutir à la paix dans le sud du pays.
En ce qui concerne la Somalie, Benaïssa a appelé toutes les parties et factions en conflit pour se joindre au gouvernement légitime en place, saluant la tenue de la conférence de réconciliation nationale à Djibouti et les résultats de l’accord de « Artah ». Pour ce qui est de l’Afghanistan, il a exprimé sa satisfaction des efforts déployés en vue de l’établissement de la paix, appelant à une aide accrue pour la reconstruction de ce pays frère afin que son peuple puisse jouir de la stabilité et de la paix.
Le ministre s’est aussi félicité des développements positifs intervenus en Bosnie-Herzégovine dans le cadre de l’instauration de la paix et de la reconstruction du pays et de ses infrastructures socio-économiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *