Le Maroc veut promouvoir la marque Afrique

Le Maroc veut promouvoir la marque Afrique

La ville ocre capitale médiatique de l’Afrique. Marrakech accueille, depuis jeudi, les travaux du Forum médiatique du continent africain «Image d’un continent et les opportunités d’investissement en Afrique».

L’événement se déroule avec une forte participation étrangère, notamment des ministres africains et arabes de la communication et de responsables gouvernementaux et des acteurs économiques. Le forum qui doit se poursuivre jusqu’à ce samedi est organisé par le ministère de la communication en collaboration avec l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Les organisateurs visent à travers cette manifestation à faire la promotion de l’image de l’Afrique dans la presse africaine et internationale à travers la valorisation des potentialités continentales dans les aspects liés à l’investissement, la science, la technologie du tourisme et le bien-être de la population. Au total, quelque 400 invités prennent part à l’événement. Le choix du Maroc pour abriter cette manifestation n’est pas fortuit. En effet, le forum est organisé dans le cadre du forum médiatique de l’OCI, une initiative marocaine.

L’événement doit permettre au Royaume de confirmer sa posture en tant que plate-forme des investissements et des échanges commerciaux à destination de l’Afrique. Si les ambitions sont importantes, les défis restent aussi très grands. «L’Afrique est souvent présentée comme un cas de sous développement et de pessimisme alors que le continent constitue un espoir pour l’avenir malgré toutes les séquelles que l’Afrique garde de son passé colonial», a déclaré Mustapha El Khalfi, ministre de la communication. Et de poursuivre : «Cet événement organisé aujourd’hui sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi constitue pour nous une occasion pour reprendre confiance et lutter contre les clichés concernant le continent africain».

Dans ce sens, les participants vont débattre au cours des trois jours de la dimension médiatique, considérée comme moyen important pour l’élaboration des mécanismes susceptibles de faire émerger une image positive du continent africain et supprimer les images stéréotypées de l’Afrique. D’autres thématiques sont prévues, notamment «le renforcement des capacités des médias africains et leur rôle pour une image positive de l’Afrique» et «L’accès des journalistes à l’information nécessaire pour alimenter leurs productions».

L’Afrique a déjà parcouru du chemin dans le domaine des médias et des nouvelles technologies. Selon El Khalfi, le continent est même parvenu à réduire son retard par rapport à l’Europe concernant le taux de pénétration d’Internet pour le ramener de 20 à 4 points seulement. En dépit de cette progression rapide, l’Afrique reste très peu présente dans les moteurs de recherche sur le Web. «Le pourcentage de l’Afrique dans les différents moteurs de recherche de Google ne dépasse guère les 3%», explique le ministre de la communication.

Et de conclure : «Nous espérons que ce forum permettra de lancer de nouvelles initiatives. L’espoir est aussi grand de voir cet événement participer au traitement de la réalité de la presse et des libertés dans le continent».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *